Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

maison-3d

Au 21ème siècle on ne bâtit pas sa maison mais on l’imprime

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
14 mars 2017

Cela fait déjà quelques années que des sociétés ont démontré que la construction d’une habitation imprimée en 3D par méthode additive est possible, rapide et rentable.

Ajourd’hui les imprimantes 3D sont capables de produire des structures à grande échelle comme des bateaux, des maisons ou des ponts. Ces imprimantes géantes permettent une construction rapide et moins couteuse tout en utilisant des matériaux qui peuvent être mieux recyclé et utilisés plus efficacement. Cette technologie d’impression 3D en mode industrielle peut être utilisée par son faible coût à la création de logement pour les pays en voie de développement, pour l’accueil des migrants ou dans le cas d’un besoin de reconstruction rapide après un tremblement de terre. La spécificité de l’impression 3D et également de pouvoir produire des formes qui seraient impossibles avec des méthodes traditionnelles.

3d

De nombreuses initiatives à travers le monde…

En ce début d’année, la société Apis Cor basée en Russie et à San Francisco, spécialiste de l’impression 3D, a réussi le défi d’imprimer, de peindre et de meubler une maison de 40 m2 en seulement 24 heures. Selon Nikita Chen-yun-tai, l’inventeur de l’imprimante et fondateur de l’entreprise, cette construction peut durer jusqu’à 175 ans en coûtant seulement 10 134 $ soit environ 10 000 €. Dans cette construction se sont les portes et fenêtres qui ont coûté le plus cher.

En Italie c’est un village entier, écologique et à faible coût qui est en projet de construction par la société italienne WASP spécialisée dans l’impression 3D. Le projet WASP (Advanced Saving Project monde) a pour objectif de démontrer qu’il est possible d’imprimer des maisons avec des matériaux trouvés dans la région de proximité avec un coût proche de zéro. Ce village, nommé Shamballa, situé dans la commune de Massa Lombarda dans la province de Ravenne deviendra un important centre d’expérimentation technologique sur l’impression 3D, une expérience unique dans le monde.

La Chine est aussi bien présente sur cette technologie. La société HuaShang Tengda basée à Pékin a imprimé en 2016 un manoir entier de deux étages et d’une surface de 400 m2 en seulement 45 jours. Cette construction est suffisamment résistante pour résister à un tremblement de terre de 8.0 sur l’échelle de Richter.

En Espagne, c’est L’institut d’architecture avancée de Catalogne qui a conçu le premier pont imprimé 3D dans le monde situé dans un parc au nord de Madrid. Ce pont en béton imprimé par la société d’ingénierie Acciona est destiné aux piétons, il mesure 12 mètres de long et 1,75 mètre de large.

Et dans le Futur…

La NASA a déjà prévue pour la colonisation de la planète Mars d’utiliser l’impression 3D à énergie solaire. Il est certain que l’impression 3D jouera un grand rôle dans la colonisation des planètes car Il ne sera pas possible de transporter des matériaux de construction dans l’espace, de sorte que toutes les structures de vie et de travail devront être construites avec les ressources qui pourront être trouvées sur Mars comme le régolithe martien.


Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.
Partager
Commentaires (0)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*