Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

dna

A la découverte de son code génétique

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
2 mars 2018

Les nouvelles générations, culturellement plus libérales que leurs aînées, sont de plus en plus enclines à recourir à des tests ADN en ligne, le plus souvent à des fins récréatives ou prédictives.

Dans le noyau de chacune de nos cellules humaines, l’ADN est organisé en 23 paires de chromosomes et pour chaque paire il  y a un exemplaire hérité de la mère et l’autre hérité du père. L’ADN est ce long filament formé d’une succession de quatre nucléotides différents. Le séquençage complet de l’ADN permet de nous livrer des informations capitales sur le patrimoine génétique d’un individu et son analyse peut révéler potentiellement, certaines anomalies à l’origine de maladies. Le premier séquençage complet du génome humain, qui a seulement quinze ans, a été achevé en avril 2003 dans le cadre du « Human Genome Project » lancé treize ans auparavant sous l’impulsion du National Institute of Health américain où des équipes du monde entier y ont participé.

Aujourd’hui les progrès de la recherche en génétique et plus particulièrement sur la mise au point des techniques de séquençage de l’ADN à haut débit, ont permis de réduire spectaculairement le coût de l’analyse de l’ADN humain. Ainsi depuis une dizaine d’année, de nombreuses start-up  en biotechnologie, dont la plupart sont d’origines américaines, se sont lancées dans la vente en ligne aux particuliers, de kits test génétique portant sur l’ensemble du génome humain.

En France, cette pratique reste complètement illégale. Les lois françaises de bioéthique interdisent le recours à des tests génétiques en dehors des domaines médical, scientifique et judiciaire sans la prescription du médecin ou de la décision d’un juge. Ainsi l’achat de tests sur internet est illégal en France et peut-être passible de lourdes amendes. Les Etats généraux de la bioéthique en France, organisés par le CCNE Comité consultatif national d’éthique,  permettra la révision début 2019 de la loi de bioéthique établie en juillet 2011. Chaque citoyen peut participer aux débats en donnant son avis sur chacun des thèmes proposés via le site internet du CCNE.

Le principe des kits de prélèvement de l’ADN

Le prélèvement de l’ADN est simple, rapide et sans douleur. Le prélèvement buccal permet de collecter du matériel génétique de très bonne qualité pour  une analyse d’une précision égale à 99,99 %, à condition  de ne pas consommez de thé, café ou de tabac pendant les 4 heures qui précèdent l’échantillonnage. Ainsi dans la majorité des cas, les tests ADN sont réalisés à partir d’un échantillon de salive ou de cellules de l’intérieur de la joue, collecté par frottis buccal.

Les kits fournis contiennent des écouvillons qui sont des bâtonnets souvent composés de fibres synthétiques au lieu de coton pour collecter une plus grande quantité d’ADN et de taille spécialement conçus pour être introduits dans la bouche.

joue-adn_5358613

Toute une panoplie de test ADN disponible

De nombreuses sociétés à travers le monde commercialisent toutes sortes de tests qui permettent de réaliser différentes catégories de tests génétiques.

Les tests ADN de filiation

Les tests ADN de filiation permettent de déterminer les relations génétiques et biologiques de parenté entre plusieurs personnes. Le lien de filiation est souvent associé à certaines obligations comme le versement de pension alimentaire, le droit d’héritage, ou encore de pères souhaitant obtenir le droit de visite ou de garde.

Les sociétés comme easyDNA ou Pro Paternité proposent différents tests de filiation de type Paternité, Fraternité, Maternité, Oncle Ou Tante, Grands-Parents dont la fiabilité est annoncée à 99.9 %.

Les tests ADN de prédisposition à certaines maladies

Les tests ADN de prédisposition à certaines maladies sont des tests de génétique moléculaire basés sur l’étude des SNP (polymorphismes nucléotidiques simples) permettant d’identifier les marqueurs d’ADN associés à des maladies. L’héritage d’une combinaison unique de gènes de la part de ses parents peut influencer ses prédispositions à telle ou telle maladie comme le cancer, Alzheimer, pathologie cardiovasculaire, Parkinson, Diabète….

Anticiper, pour mieux gérer son capital santé dans l’avenir, est l’argument proposé par ces sociétés d’analyses génétiques comme International Biosciences en Belgique ou la célèbre société 23andMe financé par Google. Cependant pour la grande majorité de ces maladies, les gènes n’influencent que partiellement le risque de développer ces maladies car d’autres facteurs comme le mode de vie et l’environnement joueront un rôle majeur pour notre santé.

Les tests ADN de généalogie

Les tests ADN de généalogie permettent de tout savoir sur nos origines ancestrales. Très en vogue aux États-Unis, ces tests accompagnent de plus en plus les recherches des généalogistes du monde entier.

Trois types de tests sont proposés.

  • Le test ADN mitochondrial qui provient de notre mère, et de sa mère avant elle, permet de remonter la piste de notre plus lointaine ancêtre féminine.
  • Le test ADN du chromosome Y qui n’est disponible que pour les hommes car le chromosome Y n’est présent que chez l’homme est transmis de père en fils depuis la nuit des temps. Ce test permet de remonter la lignée patronymique par comparaison des marqueurs STR (Short Tandem. Repeat) et SNP (Single Nucleotide Polymorphisme).
  • Le troisième test est celui de l’ADN autosomal qui étudie la totalité des 22 paires de chromosomes non sexués en analysant les mutations connues que l’on attribue à telle ou telle population. Ce test va permettre d’indiquer notre origine génétique dans ses très grandes lignes.

Ces tests d’ADN généalogique sont devenus accessible dans les années 2000 avec le lancement du premier site Family Tree DNA. Depuis de nombreuses autres sociétés se sont spécialisées dans l’analyse généalogique du génome pour connaître l’origine de ses ancêtres comme Igenea (en langue française basée en Suisse) ou encore MyHeritage qui conviendra parfaitement aux débutants en généalogie.

Les tests ADN de beautés et de bien-être

La cosmétique génétique est aussi devenue un créneau très porteur. Ainsi l’analyse de l’ADN va jouer un grand rôle dans la santé, le bien-être et aussi  l’apparence de la peau en décryptant la prédisposition génétique aux rides, à la cellulite, à l’inflammation et à d’autres affections cutanées. Ainsi de nouvelles sociétés pratiquent ces analyses et promettent d’apporter des changements positifs pour éliminer, réduire ou retarder les symptômes sur un plan personnalisé de soins de la peau.

Par exemple, la société britannique GENEU spécialisées dans les  soins de la peau Geneu offre à ses clients un service de test ADN qui permet d’élaborer des sérums de soins personnalisés. Les sérums contiennent des principes actifs constitués d’antioxydants et de collagène dont la concentration est déterminée par le test ADN et  jugée bénéfique pour chaque personne.

Ou encore la société Barcelonaise Onegen01 qui propose également un traitement complet comprenant un test ADN de la peau, à partir d’un échantillon de salive.  Le rapport des résultats est livré dans un coffret personnalisé contenant les produits cosmétiques génomiques avec des recommandations nutritionnelles  et de style de vie.

La génomique nutritionnelle permet de mettre en évidence les interactions entre les gènes et l’alimentation, permettant d’expliquer pourquoi certaines personnes grossissent et d’autres restent minces, pourquoi certains développent le diabète et d’autres pas…. Les sociétés comme Helix ou ORIG3N apporteront les conseils pour gérer au mieux notre alimentation pour notre bien-être.

Les tests ADN pour trouver l’âme sœur

Les tests d’ADN peuvent-ils nous aider à trouver l’amour? Eh bien il semble que oui car aujourd’hui plusieurs sociétés proposent ce nouveau type de rencontres nommé le « MatchMaking par ADN ». Le principe se base sur l’analyse du matériel génétique pour déceler les compatibilités entre les individus permettant de mieux vivre les uns avec les autres. La promesse est que la compatibilité génétique accroît les chances de la formation d’un couple durable et réussi, mais aussi de montrer que la sexualité sera plus satisfaisante que la moyenne avec un taux de fertilité plus élevés. La plus célèbre de ces sociétés est Gene Partner dont la devise est « Love is no coincidence! » ou encore la société Phéromor, qui va élaborer un profil de phéromone par analyse ADN de 11 gènes déterminés par les scientifiques comme responsables de l’attraction.

Après la lecture, la modification de l’ADN est déjà possible

La technologie “CRISPR “, pour Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats, découverte en 2012 par la Française Emmanuelle Charpentier et l’Américaine Jennifer Doudna est une technique révolutionnaire qui permet de modifier l’ADN des plantes, des animaux mais donc aussi des êtres humains. La technologie CRISP-Cas9 est capable de supprimer ou de réparer des gènes défectueux, et également aussi d’ajouter de nouveaux gènes. Cet outil est comparable à des ciseaux  et souvent comparé au copier/coller des traitements de texte. Cette technologie en raison de sa rapidité et de sa précision est une aubaine pour les scientifiques qui tentent de comprendre le rôle des gènes dans de nombreuses maladies. Plusieurs startups basées sur la technologie CRISPR à travers le monde travaillent déjà sur son application clinique.

Cette technologie soulève évidemment un certain nombre de défis éthiques, car il serait possible d’utiliser cette technologie pour améliorer les caractéristiques humaines telles que la taille ou l’intelligence qui seraient alors transmises aux générations futures.


Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter