Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

airway-yellow-vision-yellow-innovation

Airware, le fabriquant de drones qui survole toute la concurrence

Ariane
Ariane
1 mars 2017

L’imagerie aérienne a de nombreux usages, mais il y a deux inconvénients majeurs : le coût très élevé pour la collecte des images (location d’un hélicoptère, images satellites) et la sécurité pour le personnel envoyé dans des zones reculées ou périlleuses. Airware semble avoir trouvé la réponse.

Ce type d’imagerie est très utile dans de nombreux secteurs industriels : surveillance des chantiers de construction, assurances, évaluation de l’état de la toiture d’une résidence, inspection des infrastructures électriques, d’usines… Ce domaine était mûr pour une disruption made in Silicon Valley, et les entrepreneurs-ingénieurs sont au rendez-vous. Une solution prend le dessus : les drones. Ce domaine était mûr pour une disruption made in Silicon Valley, et les entrepreneurs-ingénieurs sont au rendez-vous. Une solution prend le dessus : les drones.

Entre leur utilisation dans un cadre loisir (encore limitée), et un usage militaire (controversé), les drones sont en train d’acquérir leurs lettres de noblesse dans l’industrie. Une startup san franciscaine fondée en 2011 sort gagnante du peloton de l’innovation dans le domaine : Airware.

Les locaux d’Airware sont situés en plein cœur du quartier financier de San Francisco. Lors d’une visite à 8h30, ils sont déserts, ce qui est assez normal explique le fondeur et CEO Jonathan Downey. La plupart des ingénieurs arrivent en milieu de matinée, mais ils restent souvent tard le soir, jusqu’à 22 heures ou plus. Assez typique des entreprises de la région.

Airware a reçu le soutien financier de 5 des 10 plus grands noms du capital-risque de la Silicon Valley (parmi eux : Andreessen-Horowitz, Next World Capital, Google Ventures). Cette convergence est en elle-même un indicateur de confiance exceptionnel, puisque les firmes de capital-risque préfèrent d’habitude faire des investissements concurrents – chacune choisit son poulain, et que le meilleur gagne. Airware a conforté sa position de leader en faisant l’acquisition il y a quelques mois de Redbird, co-fondée par Emmanuel de Maistre en 2013, un des leaders du marché français.

La commercialisation des drones comporte trois volets principaux :

  1. Le hardware, autrement dit, la production des drones eux-mêmes
  2. Le software, l’operating system qui permet de diriger le drone en vol
  3. Le traitement des données-images recueillies.

Ce que Airware a rapidement compris, et qui lui donne une longueur d’avance par rapport à ses concurrents, c’est que le leader de cet espace en pleine expansion sera capable d’offrir une solution 3-en-1 à ses clients, c’est-à-dire un package fournissant le meilleur hardware adapté aux besoins du client, le software customisé pour l’utilisation envisagée, et la solution la mieux adaptée pour le traitement des données ainsi recueillies.

Le développement relativement lent des usages industriels des drones est en partie lié à la fragmentation du marché, qui faisait qu’une compagnie pouvait faire l’acquisition d’une flotte de drones pour les abandonner peu de temps après, faute de suivi et de continuité dans le traitement des données. Airware s’était consacrée à ses débuts à la création du software nécessaire pour le vol et l’exploitation des données. La compagnie continue dans ce sens, et préfère utiliser les drones (hardware) développés par les leaders du marché (comme le chinois DJI) en les équipant de son propre software.

Airware est ainsi en train de conquérir des parts de marché importantes. La compagnie d’assurance américaine State Farm utilise la solution Airware pour l’inspection de la toiture des particuliers, permettant ainsi à ses agents de rester au sol plutôt que de s’aventurer en haut des échelles, ce qui représente un progrès phénoménal en sécurité, temps par inspection, et coût. Airware fait le pari que les drones vont révolutionner l’industrie de la construction, et ainsi conquérir ce marché émergent. Les gains en termes de sécurité et de couts pourraient être très importants par rapport aux solutions en place (imagerie par hélicoptère ou satellite, intervention humaine). Nous saurons probablement très prochainement si ce pari se révèle gagnant.


Ariane
Ecrit par
Ariane Zambiras
Partager
Commentaires (0)