Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

Allo-cover-2

Allo ? La nouvelle app de messagerie de Google

Sébastien Louradour
Sébastien
31 mai 2016

Google se lance à son tour dans la messagerie mobile, en dévoilant Allo qui s’attaque frontalement à Facebook Messenger, WhatsApp et Snapchat.

Deux grandes annonces ont été faites cette année au cours de Google I/O, le processeur dédié à l’intelligence artificielle nommé TPU, ainsi qu’Allo, l’application de messagerie qui intègre Google Assistant.

Emojis améliorés, stickers... Allo cible directement les utilisateurs de Snapchat

Concurrencer directement WhatsApp et Messenger

Promise pour l’automne sur iOS et Android, Allo s’inspire directement des outils de messagerie déjà existants et concurrence directement Facebook Messenger dans sa stratégie d’intégration de l’intelligence artificielle.

Pour commencer, à l’instar de WhatsApp (détenu par Facebook) et afin de toucher un public large, l’inscription se fait grâce au numéro de portable. Oublié donc l’identifiant unique utilisé pour toutes les autres applications Google. Toujours sur les traces de WhatsApp, Allo propose un service de cryptage des échanges pour les conversations réglées en mode Incognito.

L’app s’inspire également des fonctionnalités qui font le succès de Snapchat en permettant d’intégrer du texte sur ses photos et exploite au maximum les possibilités offertes par les stickers et les emoji.

Google a par exemple développé Expressions qui permet d’agrandir ou de réduire la taille des emoji et du texte et ainsi exprimer un effet de voix haute ou de chuchotement.

A l’instar de WhatsApp, l’inscription se fait grâce au numéro de portable

Allo intègre un outil de reconnaissance automatique du texte et des photos

Répondre à un message sans écrire un seul mot

A chaque message reçu, Allo propose des réponses contextualisées grâce a Smart Replies. Elle peut proposer du texte, mais également des emoji et des stickers.

Grâce au machine learning, plus on utilise Allo, plus les propositions de réponses seront pertinentes.

Jusque-là, rien de vraiment nouveau pour ceux qui utilisent déjà le clavier prédictif de iOS ou Android ou encore Google Inbox. Mais en y regardant de plus près, les possibilités offertes sont assez bluffantes puisqu’Allo intègre une reconnaissance automatique des photos et suggère des commentaires en fonction de la nature de la photo envoyée. Un plat de linguine, une race de chien, rien ne semble échapper a Allo.

Un bot qui rejoint directement la conversation

Si au cours d’une conversation, quelqu’un propose d’aller dans une pizzeria, Google Assistant, sobrement baptisé @google, va automatiquement rejoindre la conversation en proposant de réaliser une réservation, et enverra une liste de restaurants le cas échéant. OpenTable, site de réservation en ligne, prend ensuite le relais, toujours via @google, pour finaliser la réservation de la table, en posant les questions habituelles : nombre de personnes, heure, etc.

On peut également s’adresser directement au chatbot en tapant @google et par exemple engager une conversation sur les performances des joueurs du Real Madrid ou encore jouer avec lui grâce à Emoji Games.

Google Assistant offre également l’avantage d’afficher des contenus tirés de Google Search, Maps, YouTube et Translate tout restant sur l’interface Allo, évitant ainsi de devoir jongler entre toutes les applications.

Allo reconnaît le contenu d’une photo pour apporter des suggestions de réponses intelligentes
Google Assistant va s’intégrer automatiquement dans un fil de conversation, par exemple pour réserver une table dans un restaurant

Google dans la messagerie mobile, non mais Allo quoi !?

Alors que WhatsApp et Messenger, qui on respectivement 900 millions et 1 milliard d’utilisateurs, se sont largement imposés comme outils de messagerie, Google tente une entrée sur ce marché très tardive et non sans risque.

Google se fixe donc le défi, plus de 4 années après le lancement de FaceTime et iMessage par Apple, de réussir à lancer deux services similaires avec Duo et Allo. La force de frappe de Google reste toutefois sans partage, puisque près de 75% des mobiles dans le monde sont équipés de son OS mobile Android, ce qui permet à Google de facilement atteindre une cible considérable. Second avantage, Google, contrairement à Apple, fait le choix de lancer ses deux services sur Android et iOS.

Reste à savoir si le pari de Google de créer une messagerie basée sur l’intelligence artificielle saura convaincre quand on sait que Messenger s’y est déjà largement engagé avec plusieurs bots déjà en fonction (CNN, Poncho, WSJ, etc.), mais qui, il faut bien le reconnaitre, ne brillent pas encore par leur intelligence.

Une seule certitude en revanche : bots et messagerie n’ont pas fini de faire parler d’eux.

WhatsApp et Messenger ont respectivement 900 millions et 1 milliard d’utilisateurs


Sébastien Louradour
Ecrit par
Sébastien Louradour
Analyste en stratégie pour Le Groupe La Poste à San Francisco, je suis et décrypte les dernières tendances dans la baie, du presse orange connecté à la dernière app de Google. Mes sujets du moment : intelligence artificielle, objets connectés et fintech. Mon défi à court terme : tester la Tesla model X.
Partager
Commentaires (1)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*