Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

AmazonWalmart-1080-1080-option2

Amazon vs. Walmart : la guerre est déclarée

LD
Lilas
1 octobre 2018

Amazon fera t-il front à l’alliance Walmart + Microsoft ?

Qui aurait cru que le vieux précepte de cour de récréation était aussi applicable dans le monde des affaires ? Pour Walmart, l’ennemi de mon ennemi est mon ami. Le 17 juillet 2018, le titan du détail, qui a près de 2 millions d’employés dans le monde, a en effet officialisé un partenariat de cinq ans avec Microsoft pour contrer les avancées d’un autre géant menaçant pour ses intérêts : Amazon.

Au coeur de ce partenariat entre Microsoft et Walmart, l’utilisation du cloud et de l’intelligence artificielle. Ces deux technologies vont permettre à Walmart de contre-attaquer sur le front de l’e-commerce et rattraper son retard face à l’insatiable Amazon — qui a acheté la chaîne de supermarchés Whole Foods il y a un an. Quels sont les enjeux de cette annonce ? Yellow décrypte.

Une image d'un des entrepôts qu'Amazon utilise en Espagne - Source : Wikimedia
Une image d'un des entrepôts qu'Amazon utilise en Espagne - Source : Wikimedia

Les forces en présence

Walmart est le plus gros vendeur au détail du monde. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la multinationale ne voit pas le développement Amazon d’un bon oeil. Pur produit de la Silicon Valley, Amazon a réussi à se tailler une belle part du gâteau e-commerce. Walmart, comme beaucoup d’acteurs traditionnels dans d’autres secteurs, accuse un certain retard. Cependant, comme le note un article de Forbes, la compagnie a depuis 2016 lancé une vaste opération de transformation. Le groupe a ainsi acquis les plateformes de vente au détail ShoeBuy, Moosejaw, Bonobos, Parcel, Hayneedle ou encore ModCloth. L’année dernière, Walmart a également créé son propre incubateur de startups, appelé Store No. 8. Quant à la branche recherche et développement, elle s’est dotée d’une stratégie d’investissements (à la manière d’un VC) donnant au groupe une vraie capacité de miser sur les innovations qui peuvent l’aider à se transformer. Dernièrement, c’est Spatialand, start-up de réalité virtuelle, qui a été achetée pour améliorer l’expérience shopping. Quelques jours après avoir annoncé son partenariat avec Microsoft, Walmart a également évoqué le lancement imminent d’une plateforme vidéo destinée à rivaliser avec l’offre Prime vidéo d’Amazon.

Chez Amazon, l’avantage net que l’entreprise a sur son compétiteur est le nombre de brevets détenus. Selon le magazine Recode, Amazon a reçu et enregistré 1965 brevets en 2017 et en détient plus de 7096 au total, soit davantage que n’importe quel acteur de la vente au détail. C’est là la force d’Amazon : la firme investit 22,6 milliards de dollars dans son département R&D. C’est plus que ses homologues de la Silicon Valley comme Microsoft, Intel, Facebook ou encore Apple. De plus, l’entreprise dispose d’une présence en ligne (via son site internet), en magasins (via Whole Foods ou les futures boutiques cashless Amazon) et chez ses clients (par l’intermédiaire des assistants vocaux Amazon Echo).

Un supermarché du géant Walmart aux États-Unis
Un supermarché du géant Walmart aux États-Unis

Une alliance stratégique

Difficile de dire aujourd’hui quelle stratégie d’innovation sera la plus payante sur le long-terme. Reste que pour rivaliser avec Amazon, Walmart a donc décidé d’accélérer la cadence en s’alliant avec Microsoft. Ce partenariat a pour objectif d’utiliser l’intelligence artificielle et le machine learning pour optimiser la performance des magasins, analyser les tendances sur la plateforme e-commerce et aider les employés à mieux garnir les rayons. Le partenaire a été bien choisi : du côté de Microsoft, c’est vraisemblablement une affaire qui roule. Walmart va utiliser leur infrastructure cloud, nommée Azure : comme le notait la newsletter business Morning Brew du 18 juillet dernier, les bénéfices d’Azure ont progressé de 93%, et Amazon Web Services (AWS) (plateforme de cloud d’Amazon) seulement de 48,6%. Avec ce mariage technologique, le dommage infligé à Amazon serait aussi collatéral : faire exister Azure comme une alternative crédible et sérieuse aux côtés d’un partenaire colossal comme Walmart forcerait AWS à continuer de séduire les détaillants pour éviter de les perdre.

Choc des titans

Enfin, qu’est-ce que ce rapprochement entre Microsoft et Walmart augure pour le consommateur ? Très certainement, que l’expérience d’achat online et en magasin va devenir encore plus personnalisée que jamais. De Walmart à Amazon, la rétention des clients se fera avant tout sur la capacité de ces entreprises à proposer une offre riche et pertinente omnichannel, ainsi que des services additionnels pertinents pour faire la différence. Sortez les pop-corns, on a cinq ans pour voir ce qui émergera de ce choc des titans.


LD
Ecrit par
Lilas D
Journaliste, chercheuse et consultante. Depuis Berlin, j'écris sur les enjeux sociétaux des technologies et questionne le futur que nous sommes en train de construire.
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter