Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

ai_art

Arts numériques et intelligence artificielle

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
9 janvier 2018

L’intelligence artificielle peut-elle transformer, reproduire ou même créer des œuvres d’art ?

Lorsqu’une nouvelle technologie émerge, ce sont bien souvent les artistes qui s’en saisissent les premiers comme un moyen de création et d’exploration. Chaque jour, nous vivons dans un monde de plus en plus numérique et l’internet est devenu notre compagnon quotidien. Les artistes sont bien souvent en avance sur les innovations et les nouveaux usages de la technologie pour inciter les amateurs d’art à suivre cette tendance majeure.

La vision populaire de l’intelligence artificielle est souvent anxiogène et d’une relation plutôt froide avec les humains. Ainsi pour beaucoup de chercheurs et spécialistes de l’I.A., il est  nécessaire d’avoir un véritable élan créatif qui associerait les artistes à la réflexion dans ce domaine. L’art apporterait la solution avec une vision optimiste de la façon dont les humains et les machines peuvent travailler ensemble en repoussant les limites de la créativité et des expériences sensorielles.

Les artistes ont toujours utilisé les outils qui étaient à leur disposition en fonction de leur époque pour créer de nouvelles œuvres,  de la pointe de métal pour dessiner dans l’Antiquité aux outils numériques d’aujourd’hui, l’intelligence artificielle et les algorithmes sont est devenus des outils incontournables dans de nombreux domaines artistiques.

Les algorithmes imitent à la perfection les œuvres du maître hollandais Rembrandt

Au 21ème siècle, il est devenu difficile de savoir si une peinture a été réalisée par une intelligence artificielle ou par un humain. C’est exactement le cas du projet « The Next Rembrandt », un ambitieux projet informatique et artistique qui est capable de créer une œuvre d’art inédite qui reprend à la perfection les techniques stylistiques de Rembrandt l’un des plus illustres maîtres de l’art hollandais. Issu d’une collaboration avec ING, Microsoft, les conseillers de l’université de technologie de Delft, Le musée d’art The Mauritshuis et le musée de la maison de Rembrandt, cette peinture imprimée en 3D a été réalisée  à partir d’un algorithme de reconnaissance faciale qui a appris les techniques de Rembrandt et de données tirées de 346 tableaux connus du maître.

Littérature et intelligence artificielle

Cela fait déjà quelques années que des robots écrivains à base de programmes d’intelligence artificielle soient dédiés à l’écriture. Ils sont principalement bons à rédiger des histoires courtes, basées sur des quantités énormes de données récoltées.

Le Washington Post utilise depuis plus d’un an une intelligence artificielle baptisée Heliograph qui rédige des articles courts pour son site Web. Ce robot  journaliste a déjà signé plus de 850 chroniques couvrant les actualités politiques et sportives.

Une équipe de chercheurs japonais de la Future University Hakodate au Japon ont élaboré un programme d’intelligence artificielle qui a coécrit son propre roman, intitulé de façon appropriée «Le jour où un ordinateur écrit un roman» ou “Konpyuta ga shosetsu wo kaku salut” en japonais. Ce roman a été soumis au prix littéraire Hoshi Sinichi qui a la particularité d’accepter les candidatures de candidats qui ne sont pas des êtres humains. Il a pu franchir le premier tour de ce concours littéraire et a été sélectionné pour la finale. Bien que cette création n’ait pas reçu le premier prix, cela démontre que dans cette   collaboration homme-machine, les premières promesses de ce que pourrait être l’IA dans le futur.

L’album “I am AI”, de la chanteuse américaine Taryn Southern

Les chanteurs contemporain sont de plus en plus séduit par l’utilisation de l’intelligence artificielle qui devient la prochaine étape dans l’évolution des outils d’aide à la création musicale pour créer des environnements très innovants et stimulants .

La chanteuse américaine Taryn Southern a réalisé l’album  “I AM AI” qui est le premier album entièrement composé et produit par une intelligence artificielle. Cela a été possible en utilisant une plate-forme open source appelée Amper Music pour créer le support instrumental . Seules les paroles et les mélodies vocales ont été écrites par Taryn. Amper est bien un compositeur, producteur et interprète de musique. Cette IA a été développée par une  start-up new-yorkaise composée de musiciens professionnels et d’experts en technologie, et c’est la toute première IA à composer et à produire un album musical complet.

Mario Klingemann fait de l’art en utilisant la Data et le Machine learning.

L’art algorithmique ne cesse de s’améliorer au cours de la dernière décennie et ceci est dû en grande partie grâce à la résurgence des réseaux de neurones artificiels, une méthode d’apprentissage automatique qui cherche à imiter comment les neurones du cerveau s’activent les uns les autres.

Depuis 2016 Mario Klingemann travaille en tant qu’artiste au Google Cultural Institute à Paris. Il crée des logiciels générateurs d’art par l’intermédiaire de photos, de vidéos et de dessins au trait qui sont transformés en un code emprunté à la fine pointe de la recherche sur l’apprentissage automatique (machine learning).

Klingemann avec Google a concrétisé ses connaissances  en réalisant une installation interactive en ligne qui utilise la reconnaissance d’image pour trouver les connexions visuelles entre deux images d’une immense collection  couvrant des milliers d’années de l’histoire de l’art. Essayez “X Degrees of Separation“, une expérience d’apprentissage automatique par Mario Klingemann et Google Arts & Culture et voyez le résultat par vous-même.

xdeg15874

Cet algorithme va transformer gratuitement votre photo en œuvre d’art.

Sur le site Web de DeepArt vous allez devenir un artiste numérique en quelques clics

Le site web de DeepArt propose de fournir un tout nouvel outil de peinture algorithmique permettant à tout le monde de créer et de partager des images artistiques en quelques clics. Pour se faire, Il suffit de télécharger une photo parmi votre bibliothèque et de choisir le style de transformation algorithmique préféré. Après quelques minutes de traitement par le serveur affiche le résultat de l’illustration. Le principe est d’appliquer un algorithme, développé par Leon Gatys, Alexander Ecker et Matthias Bethge, inspiré du cerveau humain en utilisant des éléments stylistiques d’une image pour en dessiner le contenu d’une autre. Il suffira de trois étapes pour obtenir votre propre et unique illustration numérique.

5e1456965ce1c444fdbce3bfd0776125

Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.
Partager
Commentaires (0)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

S’inscrire
à la newsletter