Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

carton_avenir_1800x1800B

Le carton matériau du futur

LD
Lilas
8 mai 2018

Et si 2018 était l’année où le carton devenait tendance ?

Si je vous dis interface du futur, vous allez sans doute imaginer Tom Cruise pianoter dans l’air avec ses doigts et faire des grands gestes pour activer des écrans projetés comme dans Minority Report. Les aficionados des super-héros Marvel auront peut-être en tête Tony Stark (aka Iron Man) qui commande son assistant artificiel et toutes ses machines high-tech au simple son de sa voix. Et si je vous disais que votre cerveau, sous l’influence de ce déluge de science-fiction hollywoodienne, a omis un matériau simple, parfait pour une interface ludique et futuriste ?.

Allez, un indice : il est si commun que l’on ne fait presque plus attention à lui, et il est prisé indifféremment par les enfants et les chats. C’est le carton, bien sûr. Ne vous fiez pas aux apparences ultra low-tech du matériau : Google ou Nintendo eux-mêmes l’ont choisi pour donner une existence solide (et assez bluffante) à leurs expériences digitales. De quoi donner un souffle futuriste au carton ?

Quand Google s’essaie à la VR en carton

En 2014, après deux mois de prototype, deux ingénieurs du Google Cultural Institute de Paris lancent un projet de réalité virtuelle basé sur le carton, et très logiquement baptisé Google Cardboard. Cardboard se présente comme un masque à assembler soi-même, muni de deux focales de 45mm. Une fois le masque assemblé, vous pouvez y insérer votre smartphone : à l’aide d’une application dédiée qui divise l’image en deux (une pour chaque oeil) et lui applique une distorsion, vous obtenez une image stéréoscopique avec un champ de vision très ample. Le résultat est parfois saisissant, parfois franchement un peu à côté de la plaque. Mais si l’exécution laisse parfois à désirer, l’engin a pour mérite de déconstruire l’idée selon laquelle pour accéder à une vision à 360 degrés, on a besoin d’être harnaché comme un cyborg. Le carton, matériau universel, trouve ici une application high-tech qu’on ne lui soupçonnait pas. L’inventivité de Google tient aussi au fait que les patrons et mesures du carton sont disponibles gratuitement et librement sur internet sous la forme de kits à assembler.Mais il faudra attendre l’effort de Nintendo pour que l’alliage high tech / low tech devienne franchement saisissant.

Nintendo décuple notre imagination avec le carton de salon

Si vous viviez dans un bunker en 2017, sachez que la Switch, nouvelle console de la firme japonaise Nintendo, est un succès : 10 millions d’exemplaires se sont écoulés (principalement aux États-Unis) depuis son lancement il y a presque un an. En comparaison avec ses rivales Playstation 4 et XBox One, aux performances graphiques 4K de compétition, la Switch est LA console de salon, résolument sociale et familiale. Et début 2018, pour ne pas laisser le succès s’essouffler, Nintendo a lancé Labo : des kits de jouets en carton à assembler soi-même, et qui sont connectés à des mini-jeux sur la Switch.

C’est tellement simple que c’en est enthousiasmant : Nintendo Labo fait un carton (sans mauvais jeu de mots) parce qu’il fait se rencontrer nos jeux DIY d’enfants et les univers soignés de ses jeux vidéo. De la canne à pêche au robot avec propulseur en passant par le piano, Labo crée un lien entre virtuel et réel en donnant vie à notre imagination. Ce qu’hier on inventait dans nos têtes se traduit instantanément sur un écran.

Le carton, matériel d’innovation?

Surtout l’ingéniosité de Nintendo c’est comme le note Numerama, qui a pu testé Labo, c’est de faire de “l’assemblage la phase la plus intéressante du jeu: elle est à la fois ludique et addictive, très bien pensée et parfois, même, complexe dans le bon sens du terme.“ Labo prolonge redéfinit les frontières du jeu et des joueurs en incluant enfants, familles et grands enfants. En cela, il y a fort à parier que Labo augure d’un renouveau pour le carton, un matériau léger, malléable et solide capable de donner vie aux produits de nos imaginations. Et si d’autres firmes de jeux vidéos ou de contenus se lanceront peut-être sur le créneau, les géants du e-commerce ont déjà flairé la tendance et s’efforcent de surfer dessus… Ainsi le transporteur de colis UPS a ainsi créé un prototype de boîte en carton au design unique pour y ranger toutes les fabrications de Nintendo Labo, tandis qu’Amazon explique aux enfants comment créer des déguisements avec ses emballages pour Halloween. À voir si dans les prochains mois, ces firmes iront plus loin que le simple argument marketing et utiliseront elles aussi le carton pour augmenter l’expérience digitale de leurs clients… Car avec de l’imagination, tout devient possible…


LD
Ecrit par
Lilas D
Journaliste, chercheuse et consultante. Depuis Berlin, j'écris sur les enjeux sociétaux des technologies et questionne le futur que nous sommes en train de construire.
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter