Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

startup-inutile

Ces innovations que personne n’attendait (et dont personne ne veut ?)

Sébastien Louradour
Sébastien
10 août 2017

Les startups ont souvent pour objectif de sauver un brin l’humanité, et pour certaines, c’est moins sûr…

Des semelles auto-adhésives qui vous donneront envie de dire au revoir à vos tongs

La promesse est bien là : plus besoin de porter de chaussures. Nakefit est une fine semelle auto-adhésive qui se colle sous votre pied épousant parfaitement sa forme et vous protégeant (a minima) la plante du pied. Parmi les vertus offertes par cet accessoire qui va révolutionner vos balades sur les rochers (oui, on peut même courir sur les rochers selon la vidéo de présentation) : capacités anti-dérapantes, protection contre les coupures, contre la chaleur, etc. Quelques petites contraintes néanmoins : la semelle est conçue pour un usage unique, et si l’on reste trop longtemps dans l’eau avec, elle tient moins de 24 h.

Les fondateurs de la startup, ont lancé une campagne sur Kickstarter qui a récolté près de 300 000 euros. Les premières livraisons ayant eu lieu en juillet 2017, faites nous signe si vous croisez des plagistes équipés de cette invention qui pourrait transformer votre prochain séjour en camping.

Une transfusion de sang d’adolescent pour ne jamais vieillir

A se demander si le comte Dracula n’a pas quelques descendants toujours parmi nous. La startup californienne Ambrosia, certainement en hommage au médecin de la renaissance Ambroise Paré et aux travaux qu’il a réalisé dans le domaine de la chirurgie, facture à ses clients 8 000 dollars une transfusion de sang recueilli auprès d’un adolescent. La startup annonce avoir aujourd’hui 100 clients pour la plupart ayant atteint l’âge de la retraite.

Côté éthique, on vous laisse juge : la startup se fournit auprès de banques de sang et achète exclusivement des poches de sang prélevées auprès de jeunes de moins de 25 ans. Dans un pays où les droits de scolarité universitaires sont intenables et où le don du sang est rémunéré, de nombreux jeunes sont en effet tentés de donner leur sang pour arrondir leurs fins de mois.

Côté effets bénéfiques, rien n’est très certain, d’autant plus que le vieillissement n’a jamais été traité comme une maladie. Les receveurs, pour leur part, annoncent se sentir mieux. A 8 000 dollars la transfusion,  c’est quand même une bonne nouvelle.

 

En Chine, le Vélib des parapluies se fait voler ses 300 000 parapluies en moins de 3 mois

C’est ce que l’on peut appeler une fausse bonne idée. En Chine, la startup E Umbrella a souhaiter proposer une énième solution de sharing économie en mettant à disposition des parapluies à proximité des metro, gares et station de bus dans plusieurs grandes villes chinoises. La caution d’un parapluie est de 3 euros et sa location 10 centimes par demi-heure. Seul problème, une fois que l’utilisateur l’a entre les mains, il n’a visiblement pas prévu de le lâcher. Et le coût réel de chaque parapluie est de 9 euros, soit bien plus que le coût de la caution… Malgré ces indices qui donnent à s’interroger sur la pérennité du modèle, la startup ne s’est pas dégonflée est a annoncé vouloir proposer 30 millions de parapluies disponibles à travers le pays d’ici la fin de l’année.

parapluie-location

Cette salière nouvelle génération est aussi une lampe et une enceinte

C’est ce que l’on peut appeler un véritable objet 3 en 1. Disposez votre salière Mysmalt au milieu de la table, et bénéficiez par la même occasion d’un éclairage modulable et d’une enceinte bluetooth pour écouter vos titres préférés. Parmi ses fonctionnalités, cette salière est capable de verser la bonne quantité de sel sur commande de son smartphone ou même grâce à la voix en parlant à Amazon Echo. Vous pourrez désormais demander à votre salière “verse une cuillère à café de sel sur mes macaronis” pour qu’elle s’exécute dans l’instant. Il n’y a désormais plus de doute, la maison intelligente est vraiment à portée de main.

mysmalt

Sébastien Louradour
Ecrit par
Sébastien Louradour
Rédacteur en chef de Yellow Vision, je décrypte les dernières tendances, essaye d'écouter les signaux faibles et de rendre l'ensemble compréhensible pour tous. Contactez-moi, j'échangerai avec plaisir !
Partager
Commentaires (0)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*