Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

shipup-team

Suivez la vie de votre colis avec Shipup

LD
Lilas
28 août 2017

C’est l’histoire de trois mecs, de leur start-up et de milliers de colis

Les lignes sont en train de bouger dans le monde de l’e-commerce. Parmi la ribambelle de start-ups et d’entreprises qui se lancent dans l’aventure, on compte Shipup. Cocorico, ils sont français !

Shipup a été lancé en mai 2016 par trois associés fondateurs Romain Ogiela, Térence Delahaye et Quentin Maurice. La solution qu’ils proposent permet aux e-commerçants de personnaliser les alertes e-mail et notifications sms de suivi de livraison d’un colis. Si cela vous paraît anecdotique, détrompez-vous c’est en fait un levier important pour bâtir une relation client personnalisée et privilégiée. De quoi intéresser la plupart des acteurs de l’e-commerce et c’est d’ailleurs pour cela que la start-up a été sélectionnée par Vente Privée pour faire partie de son accélérateur à Station F. En quoi Shipup va transformer la vie de votre colis ? On a rencontré Térence et Romain pour qu’ils nous éclairent sur la proposition de Shipup et nous expliquent comment elle réinvente l’expérience client en ligne.

shipup-station-f

YV : Comment est né Shipup?

SU : Shipup est né d’un constat simple : la première raison pour laquelle les e-commerçants perdent des clients, c’est la livraison. Peu importe leur produit ou l’attention portée au packaging, si leurs transporteurs font des erreurs, c’est eux qui payeront les pots cassés. Cela génère de la frustration de leur côté. D’autre part, du côté de l’acheteur, la livraison est un moment stressant car le produit est payé et est dans la nature. C’est là où Shipup entre en scène : nous sommes connectés aux données de suivi des transporteurs et nous les analysons pour identifier et référencer toutes les étapes importantes du parcours du colis. C’est ainsi que l’on permet à l’e-commerçant d’envoyer des notifications à toutes les étapes importantes de la vie du colis.

shipup-station-f-travail

YV: À quoi cela sert pour l’e-commerçant ?

SU : Cela lui permet par exemple de prévenir son client afin de le rassurer. S’il y a un incident en chemin, un e-mail vous informe “Ne vous inquiétez pas, votre colis aura 24 heures de retard à cause d’un petit problème. Puisque vous êtes un client fidèle, je vous offre la prochaine livraison ou un cadeau à votre prochaine commande.” Le but est d’abord de prévenir et rassurer le plus vite possible. Comme c’est une étape importante pour l’acheteur, qui est en attente de quelque chose, nous observons des taux d’ouverture supérieurs à un emailing lambda (65% en moyenne, près de 80% pour certaines marques jeunes de prêt-à-porter). Et il va sans dire que c’est aussi une audience qualifiée pour les e-commerçants puisqu’il s’agit de leurs propres clients. Donc c’est un parfait relais pour pouvoir créer une expérience de marque personnalisée. Shipup leur permet alors de customiser les e-mails avec leurs logos, leurs couleurs et leur ton. Et on leur fournit des espaces promotionnels où l’e-commerçant peut mettre en avant un programme de parrainage ou un programme caritatif qu’il soutient. Enfin, on vient d’ajouter une fonctionnalité : Shipup clone la page de suivi du transporteur sur le site de l’e-commerçant. On a découvert qu’une page de suivi est consultée 2 fois et demi, cela représente beaucoup de trafic qualifié. On fournit à l’e-commerçant quelques modules de suivi mais c’est lui qui viendra après personnaliser sa page et y mettre le contenu qu’il souhaite.

YV : Comment Colissimo a perçu cette nouvelle offre qui marche un peu sur ses platebandes ?

SU : C’est vrai que l’on détourne de l’attention qui allait d’abord chez Colissimo et son site désormais vers celui de l’e-commerçant. Reste que c’est le vendeur qui envoie le colis qui a payé un coût d’acquisition donc c’est quand même à lui que doit revenir l’attention. Et à l’heure actuelle, vous avez le même e-mail de suivi Colissimo que vous envoyiez quelque chose à votre grand-mère ou que vous soyiez Séphora qui envoie un rouge à lèvres à une de ses clientes. On est en discussion directe avec Colissimo qui est très intéressé par Shipup notamment pour les colis des grandes marques connues de tous les français et qui ont une identité forte. On annoncera bientôt une nouvelle très importante pour Shipup sur ce sujet.

YV: Qui sont vos clients aujourd’hui ?

SU : Nous sommes en phase de test avec le groupe Vente-Privée, qui représente de très gros volumes puisque c’est le deuxième expéditeur de colis en France après Amazon. Aujourd’hui, nous comptons comme clients le groupe de lingerie Chantelle, APC Camif/Matelson ou Bébé au Naturel par exemple. Et puis nous avons également des plus petits e-commerçants moins connus dont de belles startups : Drust, Balibart, Panda Tea…  . Et depuis le début de notre accélération avec Vente-Privée, nous travaillons avec des e-commerçants de plus en plus gros et connus.

YV: Quelles sont les futures étapes pour Ship Up ?

SU : Il nous faut d’abord réussir les expérimentations avec Vente-privée au sein de l’accélérateur (voir). Il nous faudra aussi remplir les échéances avec les prospects, signer des contrats, faire une levée de fonds fin 2017, recruter car nous avons besoin d’énergies supplémentaires pour gérer notre croissance. Et enfin, on veut s’internationaliser en 2018: nous sommes en train de signer avec un premier gros e-commerçant américain. Les États-Unis représentent un marché gigantesque et c’est une étape que l’on ne veut pas rater car même si ce marché est plus exigeant côté produit, il adopte beaucoup plus vite de nouvelles solutions.On remarque que les Américains testent plus rapidement et plus souvent que les Français et cela promet d’être une expérience extrêmement stimulante.


LD
Ecrit par
Lilas D
Journaliste, chercheuse et consultante. Depuis Berlin, j'écris sur les enjeux sociétaux des technologies et questionne le futur que nous sommes en train de construire.

Partagez cet article

Partager
Commentaires (0)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

S’inscrire
à la newsletter