Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

Environment-bureau

Comment le bureau influence votre manière de penser

LD
Lilas
15 octobre 2018

Qu’il s’agisse de votre humeur ou de votre capacité à vous concentrer, le bureau joue un rôle déterminant sur votre manière de penser au travail.

Vous passez en moyenne huit heures au bureau. Selon Jean Viard, sociologue du travail, si on ramène cette donnée à l’échelle d’une vie, il ne s’agit que de 12% de votre temps. Même si c’est relativement peu par rapport au 40% de temps qu’y consacraient nos aïeux au début du 20 ème siècle, il faut que le bureau soit un environnement agréable.

D’ailleurs vous savez probablement déjà que la configuration de votre bureau joue un rôle considérable dans votre productivité. Des bureaux mal éclairés, par exemple, peuvent avoir un impact négatif sur votre mémoire. Mais sachez que l’environnement de votre bureau influence votre cerveau et ce beaucoup plus que vous l’imaginez. Yellow vous livre cinq exemples où votre lieu de travail peut changer votre comportement – et comment parvenir à changer la donne.

Votre entourage compte

Il n’y a pas que la grippe saisonnière que l’on peut attraper de ses collègues, on peut également être affecté directement par leur humeur. Eh oui, si votre collègue ou voisin(e) de bureau est tout le temps négatif/ve, vous aurez plus de chance de broyer du noir. Ce phénomène de “contagion comportementale” est très répandu dans différents domaines de la vie (comme faire un choix ou se forger une opinion par exemple). D’ailleurs une étude confirme même que d’autres éléments qui peuvent se propager entre des individus d’un même groupe comme l’obésité ou le divorce. Si vous avez donc l’impression que vos collègues vous enferment constamment dans des conversations négatives, cela peut avoir un impact négatif sur votre énergie. À l’inverse, lorsque le comportement d’un voisin de bureau est inspirant, cela vous poussera aussi à votre moral et productivité. Tentez donc d’allouer votre temps aux personnes qui participent à votre émulation créative !

Misez sur la déco 

Deuxième règle : décorez votre bureau comme bon vous semble pour vous sentir à l’aise et de bonne humeur à l’idée de commencer votre journée de travail. Avoir un certain degré d’autonomie concernant des décisions relatives à votre bureau peut augmenter le sentiment d’appartenance à une entreprise mais contribue aussi à la bonne disposition de vos employés. Là aussi, une étude psychologique avec essais aléatoires a constaté que les employés qui avaient la liberté de décorer leur espace de travail étaient les plus productifs.


Autre conseil : travaillez près des sources de lumière naturelle pour booster naturellement vos niveaux d’énergie. La lumière du jour joue un rôle important dans la régulation de notre rythme circadien, soit notre horloge interne qui nous indique quand il fait jour. La lumière joue un rôle important car elle déclenche la libération d’hormones et de neurotransmetteurs qui nous rendent alertes et énergisés. La recherche montre d’ailleurs que les personnes qui travaillent avec la lumière naturelle sont moins sensibles au stress et à la vague de mou du milieu de l’après-midi, et qu’elles affichent des niveaux de bien-être plus élevés. Et selon une étude réalisée en 2018, près de la moitié des travailleurs américains ont déclaré se sentir fatigués en raison d’un manque de lumière naturelle du jour dans leur espace de travail.

Écoutez l’animal qui sommeille en vous

Le cerveau humain ne peut pas se concentrer profondément de manière prolongée. La fatigue liée à la concentration est un phénomène réel, qui se produit lorsque le cortex frontal – la partie du cerveau responsable de la pensée logique et analytique – est épuisé. Le cerveau a besoin d’un temps d’arrêt ou d’un changement du type d’activité pour se recharger. Ecoutez l’animal qui sommeille en vous et allez faire une pause dehors et vous verrez que votre cerveau vous remerciera. L’idéal pour vos longues pauses (15 à 20 minutes) est d’aller marcher dehors pour oxygéner votre cerveau et faire le plein d’inspiration (oui, oui marcher nous aide à penser).

 

Enfin, comme les plantes, n’oubliez pas de boire régulièrement. Là encore des études médicales montrent montrent que 1 à 3 % de la déshydratation affecte la mémoire et la concentration, cause des maux de tête et contribue même à accroître votre mauvaise humeur. Pour vous assurer de boire suffisamment, prenez une bouteille d’eau ou une gourde réutilisable pour travailler avec vous et essayez de passer à travers 1,5 à 2 litres pendant une journée de travail moyenne de 8 heures. Sinon il y a une ribambelle d’apps qui peut vous rappeler de bien vous hydrater.


LD
Ecrit par
Lilas D
Journaliste, chercheuse et consultante. Depuis Berlin, j'écris sur les enjeux sociétaux des technologies et questionne le futur que nous sommes en train de construire.
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter