Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

AI-Sante-1080-1080

Comment l’IA va-t-elle révolutionner les soins médicaux?

LD
Lilas
5 novembre 2018

L’intelligence artificielle bouleverse le secteur de la santé, avec des applications à chaque étape du parcours de santé, du diagnostic aux soins. Yellow fait le point sur les avancées majeures.

Quelques mois après la remise de son rapport sur l’intelligence artificielle en mars dernier, Cédric Villani, mathématicien et député LREM, vient tout juste de publier un ouvrage sur l’impact de l’intelligence artificielle sur la santé. Plaidoyer pour le futur, Santé et intelligence artificielle passe en revue les domaines dans lesquels la médecine s’appuie sur des avancées technologiques telles que les réseaux neuronaux et le deep learning.

Que ce soit pour perfectionner l’interprétation d’images comme les IRM ou pour mieux analyser des données génétiques afin de comprendre les prédispositions d’un individu à une maladie, le champ des possibles s’ouvre grâce à l’intelligence artificielle. Cela préfigure une médecine prédictive et personnalisée, qui s’adapte au patient tout au long de sa vie. Pour s’en faire une idée, voici quelques cas d’usage particulièrement prometteurs.

L'attirail du médecin au 21ème siècle
L'attirail du médecin au 21ème siècle

Améliorer la détection

Selon les résultats d’une étude publiée dans les Annals of Oncology en mai 2018, une IA est capable de diagnostiquer un cancer de la peau plus précisément que des experts dermatologues. L’IA avait été entraînée à l’aide d’images du cancer de la peau et des diagnostics correspondants. Au cours du test, les 58 médecins ont pu donner un diagnostic correct dans 87 % des cas, tandis que leur homologue machine a atteint un taux de détection de 95 %. Une détection plus précise qui devrait permettre une prise en charge plus rapide des patients. D’autres pathologies graves pourraient également en bénéficier. C’est ainsi que Google DeepMind s’est associé au Moorfields Eye Hospital à Londres pour travailler sur le diagnostic de deux affections majeures qui causent la perte de la vue : la rétinopathie diabétique et la dégénérescence maculaire liée au vieillissement (DMLA). Ensemble, ces maladies oculaires touchent plus de 625 000 personnes au Royaume-Uni et plus de 100 millions dans le monde. Selon DeepMind, 300 000 patients britanniques pourraient bénéficier d’une aide chaque année si le système est mis en place pour une utilisation générale après l’achèvement des essais cliniques.

Un scanner de l'oeil - Image: Deepmind
Un scanner de l'oeil - Image: Deepmind

Savoir si un patient va sortir du coma

La précision de l’analyse effectuée par une IA est aussi un atout considérable pour mieux évaluer l’état du cerveau de patients dans le coma. Généralement, les médecins, après une série de tests, donnent un score au patient qui est censé refléter ses chances de survie et de réveil. Au cours d’un essai clinique chinois sur des patients plongés dans le coma, un système d’IA entraîné à lire les scanners IRM a été capable d’établir un pronostic exact dans près de 90 % des cas, en retraçant l’activité cérébrale invisible à l’œil humain. Elle était capable de décrypter et analyser de minuscules changements dans le flux sanguin vers le cerveau, invisibles à l’oeil nu. Un patient auquel plusieurs médecins avaient donné le très faible score de 7 sur 23, mais l’IA lui a donné 20 — et le patient a fini par se réveiller. Désormais, le système fait partie intégrante des processus quotidiens de l’hôpital et a permis d’améliorer le pronostic pour plus de 300 personnes.

Identifier les signes de dépression

Les prouesses de l’IA peuvent être également mises à profit pour identifier des maladies mentales, comme la dépression. La société californienne MindStrong a ainsi récemment publié un article démontrant que sa technologie pouvait détecter les signes de dépression et d’autres troubles mentaux, en analysant la façon dont les gens utilisent leur smartphone. “Les données d’un smartphone peuvent nous éclairer sur notre façon de penser, de ressentir et de nous comporter”, explique Thomas R. lnsel, cofondateur de l’entreprise. Leur technologie analyse la façon dont les gens interagissent avec l’écran – leurs tapotements, leurs défilés et leurs clics – pour prédire une gamme de traits cognitifs et d’états d’humeur. Le laboratoire de recherche de Facebook travaille sur un projet similaire. La bonne nouvelle, c’est que l’intelligence artificielle pourrait aussi aider à soulager les symptômes de la dépression. En effet, un essai récent impliquant Woebot, un chatbot conçu selon les principes de la thérapie cognitivo-comportementale, a montré qu’il était efficace pour aider à traiter cette maladie.

L'impact d'une solution IA pour traiter les symptômes liés à la dépression - Images : Woebot
L'impact d'une solution IA pour traiter les symptômes liés à la dépression - Images : Woebot

Accroître le développement de nouveaux médicaments

Autre performance de l’IA : sa capacité à analyser des données à une vitesse hyper-rapide et les croiser avec différentes sources d’informations (essais cliniques, dossiers médicaux des patients, allergies, dossiers génétiques,  etc.). Ces données pourraient révolutionner la fabrication de nouveaux médicaments et la mise en place des dispositifs de soins. On pourra ainsi prédire en amont comment un médicament affectera les cellules et les tissus d’une personne en particulier, ce qui limiterait les scandales comme le récent cas du Levothyrox (dont le changement de formule avait provoqué des effets secondaires chez certains patients). Cela ouvre la voie à une hyper-personnalisation du traitement : une fois rationalisé, ce processus pourrait également permettre de commercialiser les médicaments beaucoup plus rapidement.

Pour aller plus loin:
– Le rapport du cabinet d’Accenture sur l’impact de l’IA dans le secteur de la santé
-Un article du CNRS sur les progrès du diagnostic médical utilisant l’IA


LD
Ecrit par
Lilas D
Journaliste, chercheuse et consultante. Depuis Berlin, j'écris sur les enjeux sociétaux des technologies et questionne le futur que nous sommes en train de construire.
Partager
Commentaires (0)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

S’inscrire
à la newsletter