Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

spiderman

De la science-fiction pour l’été !

Philothée
Philothée
16 juillet 2018

Les livres, BD, films et séries que nous vous conseillons pour passer un bel été de science-fiction.

Le tournage de la scène de fin de Interstellar (2014) dans la bibliothèque

Westworld : le parc d’attraction qui interroge notre humanité

Dans la saison 1 de Westworld, diffusée en 2016 sur HBO, on découvrait un parc d’attraction futuriste et perturbant : une recréation plus vraie que nature du Far West américain, peuplé de robots humains à s’y méprendre et d’aventures aussi échevelées que métaphysiques. Dans sa saison 2, qui s’est achevée le 25 juin, la série explore plus avant les questions soulevées par son concept. D’où vient la conscience ? A-t-on réellement un libre arbitre ? Qui, de l’intelligence artificielle ou des humains, a le plus de cœur ? Le tout dans une aventure qui mêle cow-boys et amérindiens, samouraïs et geishas, et son lot de trahisons, d’entraide et de cœurs brisés. Bref, si vous ne l’avez pas vue, Westworld est une série à la fois intelligente et divertissante, à rattraper absolument cet été.

Le Pouvoir et Je ne suis pas un homme facile : quand les rôles sont inversés

Vous avez aimé La Servante écarlate — la série mais aussi (et surtout) le livre de Margaret Atwood ? Alors l’auteure elle-même vous recommande chaleureusement de lire Le Pouvoir, de Naomi Alderman : “Électrisant ! Choquant ! Décoiffant ! Vous ne regarderez plus jamais les choses de la même façon…” Le roman, publié au Royaume-Uni en 2016 et traduit en français il y a six petits mois chez Calmann-Lévy, est une fiction surnaturelle dans laquelle les femmes se rendent compte qu’elles ont le pouvoir d’envoyer des décharges électriques, et donc de blesser et même tuer du bout des doigts. Cela inverse spectaculairement les rapports homme-femme et engage une réflexion sur les structures de pouvoir et la cruauté humaine.

Si le côté “inversion des rôles” vous intéresse, vous pouvez aussi vous pencher sur le film français Je ne suis pas un homme facile, produit par Netflix, dans lequel le héros se réveille un jour dans un monde où tous les stéréotypes de genre ont été inversés. L’occasion de questionner nos représentations, et de se rendre compte à quel point elles se nichent dans des détails.

Altered Carbon et Fahrenheit 451 : les grands classiques adaptés

Encore chez Netflix, Altered Carbon, la trilogie SF de Richard Morgan, a été adaptée en série au début de l’année : l’histoire se situe dans un futur indéterminé mais résolument cyberpunk, où l’humanité a enfin trouvé le moyen de devenir immortelle, en transférant les consciences dans de nouvelles enveloppes corporelles — l’une des obsessions de Westworld, par ailleurs. L’histoire est celle d’un résistant de ce nouvel ordre mondial, dont l’esprit a été condamné à mort pour sédition ; il est ramené à la vie par un milliardaire pour enquêter sur sa propre mort. Ça promet.

Rayons adaptations, le roman culte de Ray Bradbury, Fahrenheit 451, revient sur grand écran en cet été 2018, encore une fois produit par HBO. On ne l’a pas encore vu, mais les premières images montrent que l’univers (là aussi très cyberpunk) est très différent de l’adaptation qu’en avait faite François Truffaut. Mais en 2018 comme en 1966, la portée politique de cette histoire de résistance au totalitarisme par les livres risque de résonner très fort.

Alt-Life : la BD qui explore le futur 100% virtuel

Sortie le 6 avril 2018, la bande dessinée de Thomas Cadène et Joseph Falzon explore les promesses d’un monde 100% virtuel, dans lequel absolument tout devient possible. René et Josiane sont les pionniers de ce monde nouveau, les tous premiers à quitter leur enveloppe corporelle pour vivre dans un univers qui peut se plier au moindre de leurs désirs et dont les seules limites sont celles de leur imagination. Alt-Life se penche longuement sur les implications d’une vie sans corps (même si les sensations physiques sont restituées avec une très grande précision) : qu’advient-il du désir ? S’habitue-t-on à ne plus jamais aller aux toilettes et à ne pas manger ? Comment nouer des liens avec des gens qui n’existent que dans nos idées ?

Ant-Man et La Guêpe et The Darkest Minds : Rébellion, les super-héros de l’été

Et parce que de nos jours il n’y a pas d’été sans films de super-héros, cette année on peut aller voir le dernier volet des aventures d’Ant-Man, l’homme qui peut devenir fourmi : il sort en France le 18 juillet. Au mois d’août, ce sera le tour des enfants de The Darkest Mind : dans ce film développé par les producteurs de la série Stranger Things, les enfants acquièrent du jour au lendemain des super-pouvoirs qui leur valent d’être pourchassés et emprisonnés par les autorités. Jusqu’au jour, bien sûr, où la résistance s’organise…


Philothée
Ecrit par
Philothée Gaymard
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter