Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

shine

Découverte : Shine, le compte et assistant personnel pour freelances

LD
Lilas
29 janvier 2018

Parmi la ribambelle de banques pour les freelances et indépendants, Shine se distingue par une promesse ambitieuse et des services tous intégrés. On l’a testé pour vous.

Avoir un compte bancaire dédié pour son activité professionnelle est une obligation légale pour les auto-entrepreneurs depuis 2015. Dès lors, une ribambelle de comptes bancaires à destination de ce types de freelances a vu le jour. Parmi les services bancaires “pros” qui dominent, on compte la banque mobile pan-européenne N26 mais aussi le pure player français Qonto, qui s’est lancé en avril 2016. Dernier né de la cohorte de ces services Shine est une startup fintech qui propose un compte bancaire aux freelances et indépendants.

Mais le service y ajoute également un outil de pilotage très utile pour prévoir, s’organiser visualiser ses finances en un coup d’oeil. Lancée la semaine dernière sur les stores Android et Apple Store, on a pu tester l’application mobile rapido. Magnéto.

La ruée vers… le compte bancaire pro

Au pays des néobanques pour freelances, il y a déjà du monde au bataillon. Comme le rappelait Forbes en novembre 2017, “le pionnier de la banque en ligne pour les entrepreneurs était Axa Banque, avec son offre Soon, lancée en 2013, dédiée aux micro-entrepreneurs (ex “auto-entrepreneurs”), était la première de ce type à l’époque.” Mais Soon a peiné à convaincre et n’a totalisé que 30 000 clients. Depuis d’autres banques se sont lancées, choisissant d’offrir des services aux micro-entrepreneurs et indépendants mais aussi aux entreprises comme Qonto, première banque dédiée aux entrepreneurs (quelle que soit sa forme juridique micro-entreprise, SAS/SASU, SARL/SASU, profession libérale ou association). Dernière née de la comète fintech — le site Amédée recensait en 2017 5 banques pour les freelances – Shine propose ses services aux indépendants et micro-entreprises. Mais qui est Shine ? Fondée par Nicolas Reboud et Raphaël Simon en janvier 2017, Shine annonçait en juillet de la même année avoir levé 2,8 millions d’euros auprès de la fine fleur d’investisseurs-entrepreneurs français comme Marie Ekeland, Xavier Niel, ou encore Olivier Mathiot. Prometteur !

Shine tire son épingle du jeu avec brio

Mais qu’offre concrètement Shine ? Pour avoir un aperçu de toutes les fonctionnalités, nous avons téléchargé l’application vendredi dernier et regardé ce qu’elle avait sous le capot.

Premier contact : Une fois ouverte, l’application demande de créer votre profil en sollicitant à travers un questionnaire simple et rapide des réponses pour la création de votre compte. Une fois que vous avez répondu, vous devez télécharger vos documents pour finaliser la création de votre compte.

Feeling : Une interface épurée aux couleurs pastels. Shine joue la carte de la simplicité et de la légèreté : un design intuitif vous permet en un coup d’oeil d’accéder à l’état de votre compte, de suivre les transactions avec vos clients, de personnaliser les paramètres (carte bancaire, transferts bancaires) mais aussi de suivre vos reçus ou de résoudre un problème par chat.

screen_app_shine

Feeling : Une interface épurée aux couleurs pastels. Shine joue la carte de la simplicité et de la légèreté : un design intuitif vous permet en un coup d’oeil d’accéder à l’état de votre compte, de suivre les transactions avec vos clients, de personnaliser les paramètres (carte bancaire, transferts bancaires) mais aussi de suivre vos reçus ou de résoudre un problème par chat.

screen_app_shine-2

Le parti pris : C’est là le vrai avantage de Shine : être un assistant personnel, et pas un simple compte courant. L’application promet un accompagnement complet, intégré, idéal pour les indépendants qui ont parfois du mal à organiser leur comptabilité. En un clic, une fois le profil de mon client créé, je peux après création d’une facture, l’associer au client et la générer tout ça sans quitter mon application.  Car le service aide pour la gestion des factures, des notes de frais, des contrats, les e-signatures, le suivi clients, la comptabilité et le rappel des échéances… Pas mal non ? Il me faudra donc tester le service sur la longue durée pour voir si la promesse est tenue.

Pour autant elle n’est pas la seule application à proposer d’autres services “à la carte” en complément du compte bancaire. Notons par exemple que Qonto offre également quelques fonctionnalités (dashboard, comptabilité facilitée, intégration d’applications tierces) mais pour le moment uniquement sur sa version desktop.

D’autres services futurs ?


Lancé il y a une semaine, Shine apparaît comme un service solide pour aider les indépendants à prendre le contrôle de leur comptabilité. Le paramètrage rapide en quelques questions montre que la start-up s’est souciée de ses utilisateurs, qui peuvent facilement tout faire en passant par l’application mobile. Surtout, il promet de faire gagner du temps aux freelances et de leur faciliter la vie. Là où jadis il fallait utiliser un compte courant et en parallèle des apps de compta (comme Cushion ou des fichiers excel pour avoir plus de contrôle sur la trésorerie, désormais tout est à portée de main et au même endroit. Reste à savoir à combien le service sera facturé une fois l’application lancée pour un public plus large, et quels services Shine poussera pour se différencier d’une concurrence qui va sans doute dans les prochains mois s’aligner sur les services proposés. Et on sera au rendez-vous d’ici quelques semaines pour tester l’application et vous en faire le compte-rendu sur Yellow !


LD
Ecrit par
Lilas D
Journaliste, chercheuse et consultante. Depuis Berlin, j'écris sur les enjeux sociétaux des technologies et questionne le futur que nous sommes en train de construire.
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter