Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

telepathie

Devenir télépathe avec les interfaces cerveau machine

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
15 juin 2017

Au cours de ces trois dernières décennies des progrès considérables, effectués dans la compréhension des fonctions cérébrales par les neuroscientifiques et les informaticiens, ont permis de créer des interactions entre le système nerveux et des environnements externes comme des ordinateurs ou des composants robotiques.

La base du fonctionnement d’un système BCI pour Brain Computer Interface ou ICM en français pour Interface Cerveau-Machine comprend un ensemble de capteurs qui enregistrent l’activité cérébrale. C’est un logiciel externe composé d’algorithmes complexes qui effectue le traitement des signaux cérébraux, il s’en suit un système de classification puis de traduction de ces signaux en commandes numériques.

Nous pouvons constater que sur la «Hype Circle» de Gartner, le «Brain Computer Interface» figure parmi les technologies émergentes  et prometteuses qui doivent être surveillées et que les organisations innovantes doivent suivre.

Les BCI font partis des axes de recherche pour Facebook et Neuralink

Facebook via Building 8 qui est le laboratoire de recherches et de développement de Facebook travaille depuis quelque temps sur la possibilité d’avoir une interface cerveau machine pour avoir une manière plus optimale de communiquer nos pensées. Regina Dugan qui est la responsable de la division de R & D de Facebook Building 8, a déclaré lors de la conférence annuelle F8 2017 que l’objectif est de permettre aux utilisateurs Facebook de pouvoir retranscrire via son esprit 100 mots par minute ce qui est 5 fois plus rapidement que de les taper via son smartphone.

Il y a également Elon Musk PDG de Space X avec ses fusées spatiales et de Tesla avec ses véhicules électriques et ses tuiles solaires, qui a créé discrètement début 2017 à San Francisco, Neuralink. Cette entreprise ambitionne de connecter le cerveau aux machines d’ici quatre années en poussant les limites de ce qui est actuellement jugé possible. Neuralink prévoit de concevoir des  électrodes les petites que possibles, implantées sur le cortex et reliées à un ordinateur, elles  auraient pour objectif d’augmenter la capacité de notre cerveau.

Le MIT Média Lab libère vos supers pouvoirs dans les mondes virtuels

Au sein du Massachusetts Institute of Technology (MIT), il existe le laboratoire Fluid Interfaces qui expérimente la connexion du cerveau à la machine en intégrant les technologies de la réalité virtuelle. L’application PsychicVR propose diverses expériences immersives et ludiques de réalité virtuelle comme de léviter dans les airs ou encore une expérience de télékinésie en déplaçant des objets par le seul fait de la volonté. Tout cela est possible grâce à la détection des ondes cérébrales par l’utilisation d’une série de capteurs EEG (électroencéphalographie) qui va mesurer le niveau d’activité cérébrale pour le  retranscrire à l’utilisateur via le contenu 3D de l’environnement virtuel.

Un pilote télépathe prend le contrôle d’un essaim de Drones

Un chercheur de l’Université d’État de l’Arizona travaille sur le développement d’un système BCI pour contrôler une flotte de drones ou de robots avec son seul cerveau. C’est dans son laboratoire que Panos Artemiadis, Professeur agrégé d’ingénierie mécanique et aérospatiale prend le contrôle de trois ou quatre quadricopters via ses pensées qui sont interprétées par un bonnet comportant environ 128 électrodes. C’est vraiment impressionnant de voir ces drones se propulser simultanément d’avant en arrière et dans toute autre direction.

Fabriquez soi-même son interface BCI

Si comme moi vous êtes curieux et que vous avez un état d’esprit de maker, il est tout à fait possible de construire à moindre coût son propre système BCI. De nombreux tutoriels, à base d’un casque EEG Mindwave de la société Neurosky associé à un module Arduino ou Raspberry, sont disponibles et permettent de réaliser des interfaces de mesure de l’activité cérébrale et de commande pour piloter des lampes, des moteurs, etc…

Voici pour exemple un tutoriel très simple qui permet d’allumer une LED, plus l’activité cérébrale est intense plus la LED brillera.

neurosky

 

Tout cela, croyez-moi n’est pas de la science-fiction à l’instar du Professeur X (X-Men), mais bien réel et dans un futur qui me semble assez proche, ces interfaces cerveau machine seront disponibles avec de nombreux services associés qui par la détection de vos pensées celles-ci seront réalisées. Mais à l’inverse, ne faut-il pas craindre la communication où ce serait alors la machine qui prendrait le contrôle de votre cerveau.


Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.
Partager
Commentaires (0)