Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

freelance

Comment mieux intégrer les freelance à votre entreprise ?

LD
Lilas
14 février 2018

Voilà des conseils pour démarrer une collaboration au poil dès le premier jour avec vos travailleurs freelance.

Libres comme l’air, ils sont les maîtres de leur propre barque. Les freelances sont à la fois prisés pour leurs talents spécifiques, leur hauteur de vue et la flexibilité qu’ils apportent à l’entreprise. Pour autant, ils restent parfois une énigme pour un grand groupe qui a des rituels, partage un quotidien avec ses salariés et a une culture propre. Mais entretenir une relation de long terme avec les freelance peut être gage de collaboration fructueuse et efficace.

Or souvent, faute de temps ou par précipitation, l’entreprise accorde peu de temps à l’intégration des troupes de travailleurs indépendants qui travaillent pour elle. Transformer ces réflexes permet aux freelance de ne plus être considérés comme des outsiders, d’éviter les erreurs de communication et aussi — et surtout — d’instaurer une collaboration harmonieuse et riche. On fait le point.

in

Créer un bureau virtuel

On le définit souvent comme “volant” parce que le freelance n’a pas d’attaches géographiques. Il peut travailler chez le client, chez lui ou dans un espace de co-working. Et d’ailleurs, peu importe le pays dans lequel il se trouve, avec les nouvelles technologies il peut travailler de partout. Comment donc créer un espace de travail partagé pour que votre freelance s’habitue à vos méthodes de travail et, mieux, y adhère ? L’organisation peut d’abord tirer les bénéfices concrets d’applications ou de logiciels de collaboration comme la messagerie interne Slack, les documents partagés Google Docs ou encore Trello. Ces outils qui permettent d’échanger des informations en temps réel sans multiplier les e-mails sont utiles à toute équipe qui veut travailler en bonne entente, mais également très intéressants pour associer les freelance aux process de l’entreprise. Ils fournissent un langage commun pour travailler ensemble. Il n’y a rien de plus frustrant que des outils de travail qui ne communiquent pas bien entre eux ou qui ne sont pas fluides. En mettant à disposition une grammaire d’applications et de logiciels pour stimuler la collaboration et le suivi du quotidien du bureau, le freelance ne se sentira pas perdu dans un déluge d’informations.

Faire de la pédagogie et encourager les questions

Deuxième étape importante : il faut guider le freelance en rendant vos enjeux d’entreprise ou de marque compréhensibles et palpables. La plateforme de mise en relations de travailleurs indépendants Upwork conseille par exemple de livrer les informations importantes à votre armée de freelance en petits lots. “Plutôt que de noyer vos travailleurs indépendants dans un déluge d’informations dès le début d’un projet, mieux vaut distribuer l’information sur l’organisation ou le projet avec parcimonie”, explique l’article. Surtout impliquez le freelance en lui demandant régulièrement son avis sur le projet ou sur d’autres tâches en cours. Premièrement, cela peut s’avérer porteur d’inspiration pour détecter une idée à laquelle vous n’aviez peut-être pas pensé. Deuxièmement, cela encourage le freelance à poser librement des questions pour éclairer des points et cela évitera les erreurs de parcours ou les incompréhensions éventuelles qui se pointeront plus tard.

Célébrer la lune de miel

Enfin, l’un des secrets pour prolonger une relation de travail qui fonctionne bien, c’est de le faire savoir. Si vous souhaitez entretenir une relation de long terme et de confiance avec votre freelance, n’hésitez pas à lui faire passer le message en l’impliquant dans un évènement fédérateur ou en le faisant venir travailler dans vos murs une fois par mois. Quand on sait que, selon une étude américaine de 2010, 49% des travailleurs issus de la génération Y reconnaissaient être sensibles à l’”onboarding”, c’est-à-dire au processus d’intégration au sein d’une entreprise, il y a fort à parier que faire ces démarches est un atout pour continuer à travailler avec les indépendants que vous jugez les plus précieux.


LD
Ecrit par
Lilas D
Journaliste, chercheuse et consultante. Depuis Berlin, j'écris sur les enjeux sociétaux des technologies et questionne le futur que nous sommes en train de construire.
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter