Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

hax
11 septembre 2017

HAX : le premier accélérateur hardware au monde

Sébastien Louradour
Sébastien

Fondé en 2011, HAX s’est imposé comme le plus grand accélérateur spécialisé dans le hardware et les objets connectés. Plus de 118 startups sont passées par leurs programmes, que ce soit à Shenzhen pour la phase de développement, ou à San Francisco pour optimiser la vente et la distribution de leurs produits finis.

C’est dans la métropole chinoise de Shenzhen – la « Silicon Valley du hardware » – que Cyril Ebersweiler et Sean O’Sullivan ont décidé de créer le premier accélérateur dédié aux produits tech. Ces deux entrepreneurs sont partis d’un constat simple : développer du hardware est une tâche laborieuse. La complexité s’explique à la fois par la longueur du processus et par son coût. En moyenne, il faut ainsi près de huit ans pour qu’une startup passe d’une idée à une entrée en bourse, en passant par le prototypage initial, la mise en production, la vente online puis offline, locale puis globale. La route est également semée de nombreuses embûches : prototypage lent, problèmes techniques, faible demande, mauvais positionnement, marketing négligé, coûts sous-estimés… Le pari d’HAX – initialement baptisé HAXLR8R – est de diviser par deux ce temps en apportant un soutien actif aux startups voulant devenir le prochain GoPro ou Fitbit.

HAX_inside

De Shenzhen à San Francisco

Pour accompagner les startups, HAX se compose de programmes distincts : le programme Accelerator et le programme Growth.

  1. Le premier, Accelerator, est dédié à la phase de pré-lancement c’est-à-dire le développement d’un produit.  Durant 111 jours à Shenzhen, les 16 startups sélectionnées parmi plus de 500 candidatures vont profiter de la chaîne d’approvisionnement locale afin de passer d’un prototype à un produit commercialisable. C’est cette proximité avec les fournisseurs qui permet aux startups de monter des prototypes rapidement à des coûts minimes. HAX fait appel à un réseau de mentors (entrepreneurs, investisseurs, manufacturiers…) pour aider les startups à affiner leur stratégie, leur positionnement, les différentes itérations des produits, la préparation à la production de masse… Le soutien d’HAX est également financier avec 100 000 dollars injectés en échange d’une prise de participation à hauteur de 9%. L’accélérateur mise sur des cycles de 8 ans pour un retour sur investissement suite à un rachat d’une startup par un grand groupe ou à une entrée en bourse.
  2. Le deuxième, Growth, a été créé en 2015 afin de préparer les startups dans la préparation et l’optimisation de la distribution de leurs produits finis. Les jeunes pousses posent cette fois leurs valises à San Francisco pour 42 jours dédiés à la vente. L’une des forces d’HAX est son succès dans la préparation aux campagnes de crowdfunding. En moyenne, les équipes passées dans leur programme ont levés 420 000 dollars sur Kickstarter. Parmi celles-ci, la startup française Prynt a levé plus de 1,5 million de dollars pour sa coque de smartphone permettant d’imprimer des photos. Le programme permet également aux participants d’accéder à un réseau établi de distributeurs et de retailers physiques (Target, B8ta…) ou en ligne (Amazon). Ici encore HAX prend une part au capital, cette fois à hauteur de 2%. L’accélérateur se réserve également le droit de participer à une éventuelle future levée de fond des startups. L’objectif à terme est de pouvoir proposer un programme pour les projets les plus avancés ayant l’ambition d’entrer en bourse.

SOSV, le pionnier des accélérateurs spécialisés

Les startups ayant participé aux programmes d’HAX sont très diverses car l’accélérateur opère sur 5 différentes catégories : Life, Robotics, Health, Infra et Fab. Parmi les alumni, on retrouve ainsi pêle-mêle les écouteurs Revols qui s’adaptent à la forme de l’oreille de son utilisateur, le robot de livraison autonome Dispatch, le masque de sommeil de Sana santé, le kit de développement pour objets connectés Particle, ou encore le graveur de circuit imprimés de Voltera. Mais l’ambition des fondateurs d’HAX dépasse les startups de hardware.

HAX est une filiale du fond de capital-risque SOSV fondé par Sean O’Sullivan en 1995. Derrière Y Combinator et 500 Startups, SOSV est devenu le troisième plus important investisseur en amorçage avec plus de 760 startups soutenues. HAX est l’un des six accélérateurs de startups lancés par SOSV. Les autres programmes sont également spécialisés dans des secteurs aussi divers que l’alimentation (Food-X à New York), les biotechnologies (IndieBio à San Francisco et RebelBio à Cork en Irlande),  le mobile (MOX à Taipei) et le software en Chine (Chinaccelerator à Shanghai).


Sébastien Louradour
Ecrit par
Sébastien Louradour
Rédacteur en chef de Yellow Vision, je décrypte les dernières tendances, essaye d'écouter les signaux faibles et de rendre l'ensemble compréhensible pour tous. Contactez-moi, j'échangerai avec plaisir !

Partagez cet article

Partager
Commentaires (0)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

S’inscrire
à la newsletter