Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

Article

Hello Alfred : les assistants qui s’invitent chez vous

LD
Lilas
15 avril 2019

Start-up de “l’hospitalité”, Hello Alfred est un service de conciergerie américain qui voit grand. Quels sont les ficelles de son succès ? Yellow vous dit tout.

Alors que les assistants personnels embarqués aux doux noms d’Alexa et de Google Home ont le vent en poupe, Hello Alfred joue, elle, la carte des services de proximité effectués par des humains. En effet, Hello Alfred est une plateforme qui vous met en relation avec des assistants personnels, soit des petites mains qui peuvent vous aider dans vos tâches et tracas du quotidien. En un instant via votre application, vous pouvez planifier la venue de quelqu’un qui peut collecter vos paquets de course à l’épicerie lorsque vous êtes au travail, quelqu’un qui peut ranger votre maison lorsque vous êtes trop occupé ou encore quelqu’un qui peut sortir votre chien au parc.

Jusqu’ici ces services étaient réservés à une clientèle fortunée, ce luxe était rendu accessible aux résidents de grattes ciels dans la quinzaine de villes où Hello Alfred opère. Avec le lancement d’une nouvelle plateforme “powered by Hello Alfred”, ses assistants personnels se démocratisent et pourront toucher une clientèle moins aisée. Yellow vous fait découvrir Hello Alfred.

Screenshot du site officiel de l'application et service Hello Alfred
Screenshot du site officiel de l'application et service Hello Alfred

Une expansion soutenue par des partenariats immobiliers

Hello Alfred a commencé en tant qu’application grand public. Dans les quartiers où la demande était suffisante, les résidents pouvaient ainsi télécharger une application et facilement embaucher un “Alfred” ou un assistant personnel pour effectuer une variété de tâches du quotidien. Via l’application, vous pouvez ainsi réserver promeneurs de chiens, entraîneurs personnels ou réparateurs à domicile, etc. Puis en 2015, la start-up a commencé à passer des contrats directement avec des immeubles.  Elle a ainsi conclu une entente avec un groupe immobilier américain nommé Related Companies afin de fournir les services d’Alfred dans certains immeubles du groupe. Deux ans plus tard, Hello Alfred s’est étendue à tous les bâtiments du parc immobilier de Related Companies et  a été repérée par d’autres acteurs du secteur immobilier américain.

Renouer avec une dimension humaine

Les résidents des immeubles sous contrat avec Hello Alfred bénéficient d’un assistant personnel ainsi que de certains services gratuits comme par exemple un “rangement” (pas un ménage complet) ainsi que des courses (courses, nettoyage à sec, fournitures de fête, etc.). Pour d’autres prestations, Hello Alfred coordonnera également d’autres services gratuitement, mais le client devra payer pour les services utilisés. Marcela Sapone, co-fondatrice de la start-up, affirme que son entreprise négocie des prix réduits avec ses fournisseurs puisque cette dernière peut faire des économies d’échelle sur des grands parcs immobiliers desservis.

Pour autant Hello Alfred se distingue des plateformes actuelles (telles que TaskRabbit ou Uber) qui sont accusées de précariser les travailleurs. En effet, invitée à parler de son projet d’entreprise en 2017 dans le podcast “The Bottom Line”, Marcela Sapone explique que son entreprise prend le contrepied des Uber et consorts. Les “Alfreds” ne sont pas des prestataires de service, mais sont bien employés, ils sont payés 25 euros de l’heure et ont accès à une mutuelle et pourront bientôt cotiser pour leur retraite. Investir dans la formation et le bien-être des travailleurs d’Hello Alfred est une nécessité pour Sapone car “ce sont eux notre principal produit” souligne-t-elle.

Diversifier l’accès des assistants personnels

Oui mais voilà Hello Alfred ne veut pas se cantonner à proposer des services de conciergerie premium pour des condos des centres villes huppés. C’est pourquoi en mars dernier, la compagnie a lancé une autre offre “Powered by Alfred”. Cette dernière est destinée aux logements de milieu de gamme. Selon Fast Company, “il s’agit essentiellement d’une plate-forme technique permettant de traiter les demandes de maintenance, les rappels de loyers et d’apporter une légère touche humaine à un bâtiment. Par exemple, un Alfred aidera un nouveau locataire à emménager dans un immeuble et à s’y rendre pour recevoir des livraisons, mais s’il y a autre chose que le locataire pourrait vouloir, il devra payer à la carte”. Là où le service complet d’Alfred est un gestionnaire personnel domestique, les résidents utilisant Powered By Alfred communiquent entièrement avec leur Alfred via l’application.”C’est plus un Alfred dans votre poche qu’un Alfred dans votre maison”, rapporte Marcela Sapone. “Nous avons des Alfred qui sont disponibles et qui peuvent être envoyés à l’immeuble de façon ponctuelle en fonction des services que vous vous souhaitez.” Ce lancement installe Hello Alfred dans 150 000 résidences supplémentaires. Il survient neuf mois après que la start-up ait réuni 40 millions de dollars de financement, de quoi assurer de nouveaux développements de la start-up pour révolutionner l’aide à domicile et la démocratiser.


LD
Ecrit par
Lilas D
Journaliste, chercheuse et consultante. Depuis Berlin, j'écris sur les enjeux sociétaux des technologies et questionne le futur que nous sommes en train de construire.
Partager
Commentaires (0)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

S’inscrire
à la newsletter