Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

Video-games-1080-1080

Jeux vidéos : Nouvel el dorado des géants tech

LD
Lilas
5 février 2019

Les jeux vidéos et histoires interactives seront-elles les nouvelles frontières des GAFAs et autres géants de la tech pour capter notre attention ? On dirait bien que oui.

2018 a consacré le grand succès de Fortnite, un jeu gratuit en ligne massivement multi-joueur qui est à la fois un jeu de coopération et un jeu d’affrontement. Créé par la société nord-américaine Epic Games, le jeu a surtout explosé à l’international grâce à l’investissement du géant chinois Tencent, à hauteur de 40%, en 2018. Tencent, leader des services de communication et de jeux vidéos en Chine, est entre autres propriétaire de la plateforme de messagerie ultra populaire en Asie WeChat. Pourquoi investir dans les jeux vidéos ?

Parce que ce sont des médias culturels immersifs très puissants aux business models très lucratifs et aux effets diablement addictifs. Pratiques pour contrer la tendance grandissante des utilisateurs de nouvelles technologies à limiter leur usage des réseaux sociaux, les jeux vidéos sont une manière moins invasive et ludique pour interagir avec ses utilisateurs et mieux les connaître. Comment Google, Amazon ou encore Netflix envisagent-ils la diversification de leurs business models avec les jeux vidéos et autres fictions interactives? État des lieux et spéculations.

Bandersnatch, l'épisode interactif dont le spectateurr est le héros, lancé à Noël par Netflix - Image: Netflix
Bandersnatch, l'épisode interactif dont le spectateurr est le héros, lancé à Noël par Netflix - Image: Netflix

Netflix inaugure la fiction interactive

À moins que vous ayez passé Noël enfermés dans une grotte, impossible de passer à côté de l’épisode interactif de la série Black Mirror, “Bandersnatch”, sur Netflix. La série techno-dystopique Black Mirror revisite le concept en le transformant en fiction interactive dont “chaque spectateur est le héros”. Dès les premières minutes de visionnage, l’intrigue vous place dans la peau du personnage principal, Stefan Butler, un programmeur qui travaille sur l’adaptation en jeu vidéo d’un livre nommé Bandersnatch pour la société Tuckersoft. Au simple moyen de sa souris, le spectateur est invité à effectuer des choix et à influencer ainsi le cours de l’épisode. Même si Netflix avait déjà expérimenté avec le format interactif dès 2017, Bandersnatch est son premier grand succès avec ce format. Une réussite qui se situe dans le prolongement naturel de son infrastructure existante, et qui ouvre la voie à une nouvelle source de revenus pour le géant du streaming sur un marché de plus en plus compétitif.

Assassin's creed Odyssey dans votre navigateur Chrome en streaming : le projet Stream de Google. Image : Ubisoft
Assassin's creed Odyssey dans votre navigateur Chrome en streaming : le projet Stream de Google. Image : Ubisoft

Google place ses pions

Dès 2010, Google a investi dans sa start-up interne Niantic Labs, à l’origine du méga-succès Pokémon Go, lancé en 2012, qui en a fait l’une des compagnies de jeux vidéos mobiles les plus profitables. Pourtant, Google s’est séparé de Niantic Labs en 2015. Peu d’explications ont été données, mais le site tech américain Recode penche pour un clash de cultures d’entreprise. L’abandon de Niantic Labs ne veut toutefois pas dire que Google ait renoncé aux jeux vidéos. En 2018, l’entreprise a ainsi lancé un partenariat avec Ubisoft pour tester le streaming de Assassin’s Creed Odyssey sur son navigateur Chrome. Interviewée par le site spécialisé Polygon, Catherine Hsiao, Product Manager du projet “Stream” chez Google, explique : “Lors du streaming de la télévision ou de films, les utilisateurs sont prêts à accepter quelques secondes de latence au début, mais celui de jeux de haute qualité exige une latence mesurée en millisecondes, sans dégradation graphique.” Une fois la technologie de streaming rodée et mise en place par Google Chrome, elle pourra être un puissant argumentaire pour décider les utilisateurs sur le choix de leur navigateur. Et surtout, elle augure d’une nouvelle activité pour Google : plateforme de streaming de jeux vidéos, ou co-éditeur avec son ancienne danseuse Niantic Labs ? Les paris sont ouverts.

Amazon investit… et Facebook ?

Amazon n’est pas en reste… Difficile de suivre les investissement de la pieuvre Amazon tant ses activités sont différentes. En 2014, l’entreprise a fait l’acquisition de la plateforme de streaming de jeux vidéos Twitch, qui selon Wikipedia, rassemblait en 2015 près de 100 millions de spectateurs par mois et 1.5 millions de diffuseurs (éditeurs de jeux et joueurs). Amazon Games Studios a également lancé l’année dernière le développement d’un jeu vidéo massivement multi joueur nommé “New World”. Si les commentateurs professionnels sont dubitatifs sur la qualité des premières images rendues publiques, New World marquerait le premier pas effectif de la firme de Jeff Bezos dans les contenus vidéo ludiques. Reste à voir comment ceux-ci s’intégreront avec les services Amazon Prime et Twitch.

 

Vous l’aurez compris, le grand absent dans la galaxie des jeux vidéos est Facebook. Après avoir acquis Oculus Rift en 2015, l’entreprise a annulé la sortie de la nouvelle version du casque de réalité virtuelle Rift 2, provoquant instantanément le départ du fondateur d’Oculus. Sur son application Messenger, Facebook a lancé des jeux pour encourager les interactions sociales mais cela reste très en-deçà de ce que l’on pourrait attendre, vu les actifs technologiques que détient la firme. Mais à observer la manière dont les autres géants américains et chinois prennent le tournant des contenus immersifs et interactifs, il ne serait pas surprenant de voir Facebook adopter une stratégie plus agressive. Sortez les pop-corns et préparez vous à jouer !

Pour en savoir plus :

– Sur Bandersnatch et sa réflexion sous-jacente sur l’Intelligence artificielle (Usbek & Rica)

– Le nouveau coup marketing de Netflix (The Verge)

– Dans les coulisses du studio de jeux vidéos d’Amazon (Forbes)


LD
Ecrit par
Lilas D
Journaliste, chercheuse et consultante. Depuis Berlin, j'écris sur les enjeux sociétaux des technologies et questionne le futur que nous sommes en train de construire.
Partager
Commentaires (0)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

S’inscrire
à la newsletter