Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

robotique-de-service-yellow-innovation

La robotique de service : l’outil pour améliorer nos conditions de travail ?

Samy Jemai
Samy
27 mars 2017

Les robots, ces machines programmées pour remplir des tâches sans intervention humaine, sont utilisés dans l’industrie depuis de nombreuses années pour réaliser automatiquement un travail répétitif ou impossible à accomplir pour l’homme.

En parallèle de la catégorie de « robots industriels », la robotique de service et d’intervention se développe et de nombreuses solutions technologiques sont créées dans de nouveaux secteurs d’activité. Ce marché émergent touche différents domaines d’application tels que la logistique, le militaire, l’agriculture, la santé ou encore la surveillance.

Les avantages pour les entreprises

Parmi les nombreux avantages significatifs de l’utilisation de robots de service professionnel, on recense notamment : un gain significatif de la productivité et une réduction importante des coûts. Amazon par exemple, a fait un énorme pas en avant en déployant 15 000 robots logisticiens dans certains dépôts aux États Unis pour optimiser son fonctionnement et répondre plus rapidement. Ces robots permettent un gain d’activité flagrant : une augmentation de 50% du nombre quotidien d’articles traités, un temps d’acheminement des stocks ramené à 13 minutes contre 1h30 auparavant ainsi qu’une réduction du coût d’exploitation estimée à 20%.

Un autre bénéfice : une optimisation constante du niveau de qualité et une gestion des tâches plus agile et des conditions de travail améliorées. Le Centre de Robotique Integrée d’Île-de-France (CRIIF) a développé SAMI, un robot semi-humanoïde, doté de capteurs lui permettant de mieux appréhender son environnement et d’une base anthropomorphe pour s’adapter à des lieux adaptés à la morphologie humaine. SAMI est un robot « Avatar » : il se pilote à distance en se mouvant face à une caméra 3D. Cela permet un contrôle simplifié du robot qui imitera les gestes de son utilisateur, tout en gardant l’intelligence, l’agilité et la réactivité humaine dans le traitement des tâches.

Ce type de solution qui permet de réaliser des opérations à distance a été pensé pour garder un œil sur les personnes en perte d’autonomie et les accompagner au quotidien, mais également pour permettre à des opérateurs de rester à l’abri, lorsqu’un travail en milieu hostile doit être réalisé, le robot se trouvant dans les zones dangereuses, ou inaccessibles.

L’utilisation des robots modernise également l’entreprise, à l’image de Renault, de nombreuses entreprises s’attachent les services de robot d’accueil comme Pepper, pour redynamiser leur image et être qualifiée de compagnie innovante à la pointe de la technologie.

robot-pepper-robotique-de-service-yellow-innovation

La Cobotique ou robotique collaborative

Pour contrer la réputation de la robotique destructrice d’emplois, les usages des robots ont été repensés. On parle de plus en plus de robotique collaborative ou « Cobotique ». Ce concept est une véritable aubaine pour les défenseurs des technologies robotiques. Le robot n’est plus voué à remplacer l’homme, mais à le seconder, à l’assister.

Imaginez un monde dans lequel, les tâches pénibles, dangereuses ou répétitives et avec peu de valeur seraient déléguées à des robots, pour que l’homme puisse se focaliser sur les missions plus stratégiques. L’objectif est donc de travailler en symbiose pour produire « plus et mieux ».

Très présents, aujourd’hui dans la robotique industrielle, des « Cobots » commencent à émerger dans le tertiaire avec des robots qui facilitent les démarches juridiques, ou effectuent les tâches chronophages de recherches documentaires pour venir en aide aux juristes comme Ross, le premier robot avocat, intégré dans plusieurs cabinets. Ross n’a pas été « embauché » pour plaider à la barre, mais plutôt pour effectuer les tâches ingrates et répétitives. Capable de parcourir 200 millions de pages en 3 secondes, Ross analyse des documents, recherche des éléments et formule des hypothèses. Le parfait assistant pour donner aux avocats en charge des dossiers, des informations utiles !

Dans un monde en pleine transformation digitale, on ne peut envisager une société dans laquelle les robots ne seraient pas intégrés dans notre quotidien. Nous ne sommes plus en mesure de nous poser des questions sur leur présence future.  Nous devrions nous tourner vers une réflexion plus pragmatique sur les robots, et commencer à définir les règles d’une robotique plus responsable, au service de l’humain…


Samy Jemai
Ecrit par
Samy Jemai

Partagez cet article

Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter