Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

SansElectricte2

La tech sans élec

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
2 juillet 2018

Aujourd’hui la plupart des technologies fonctionnent à l’électricité et comment pourrions imaginer de vivre, ne serait-ce une seule journée, sans l’élec.

La « fée électrique » est apparue dans les années 1880 pour concurrencer le « roi charbon » et contribuer au développement des applications industrielles et de la vie quotidienne. Elle a permis rapidement le développement de l’éclairage et des transports en commun pour ensuite pénétrer dans les foyers et contribuer au développement de notre confort qu’il serait difficile, aujourd’hui, de remettre en question.

L’électricité figure dans la catégorie des énergies secondaires qui n’existent pas dans la nature à l’instar des énergies primaires, directement accessibles dans l’environnement, pouvant être soit renouvelables (éolienne ou solaire), soit fossiles (pétrole ou nucléaire). L’électricité ne peut être stockée en grande quantité et sa production continuelle doit s’adapter en permanence à la consommation en fonction de la demande des consommateurs toujours plus importante.

Dans l’ensemble des foyers, l’électricité est devenue facile d’accès et semble inépuisable. La plupart des équipements que possèdent ses occupants, avec en moyenne près d’une centaine d’appareils électriques ou électroniques, ne peuvent pas être remplacées par une autre source d’énergie. Notre consommation d’énergie ne cesse d’augmenter et cela représente un poste de dépense important dans le budget annuel du foyer. Alors voici quelques idées qui permettent de continuer à vivre sans électricité sachant que nous ne sommes jamais à l’abri de coupures éventuelles de courant liées à d’éventuelles pénuries ou des tempêtes de plus en plus fréquentes infligeant des dégâts sur le réseau de distribution.

Le bureau multifonction à pédale

Ce bureau vélo réalisé par la startup américaine Pedal Power génère de l’énergie suffisamment pour faire fonctionner un ordinateur ou recharger un téléphone, mais aussi pour broyer des grains de soja et bien d’autres choses. Cette machine au potentiel étonnant utilise l’énergie humaine qui peut développer, en pédalant environ 100 watts d’électricité.

En Europe, la startup belge WeWatt, passionnée par l’innovation durable, utilise ce concept de bureau vélo pour distribuer divers produits qui peuvent s’installer très facilement dans les espaces publics comme les gares ferroviaires ou les centres commerciaux.

La machine à laver qui entretien votre activité physique

Combiner une activité sportive tout en réalisant des taches ménagères comme laver son linge et de plus sans aucun apport d’énergie électrique, c’est qu’ont imaginé des étudiants de l’université Nationale de Dalian en Chine.

Le BWM qui signifie Bike Washing Machine est un vélo d’appartement équipé d’un tambour où il est possible d’y insérer du linge à laver. Il suffit de pédaler environ 45 minutes pour obtenir un linge propre.

bike-washing-machine

L’air comprimé une énergie gratuite pour alimenter un moteur

Le stockage de l’air est beaucoup plus flexible, plus simple et moins coûteux que le stockage électrique. Le moteur à air comprimé transforme la force de l’air qui se dilate en énergie utilisable à la demande permettant  produire de l’électricité.

Le véhicule AIRPOD est l’exemple parfait de la mise en œuvre de cette technologie. L’AIRPOD un petit véhicule urbain conçu il y une vingtaine d’année par un par un ingénieur motoriste français, Guy Nègre décédé en juin 2016 et qui avait fondé la société Motor Development International (MDI). Aujourd’hui l’aventure continue pour MDI qui devrait ouvrir une usine de production au Luxembourg d’ici 2019, produisant des voitures urbaines à deux places fonctionnant à l’air comprimé.

aircar-1023x768

Glowee, un système de bioéclairage vivant

Il est difficile pour l’humanité de vivre sans éclairage nocturne qui garantit notre bien-être, notre sécurité et nous offre la possibilité de maintenir des activités sociales pendant la nuit. Afin de maîtriser la consommation énergétique, il devient nécessaire de s’orienter vers des systèmes d’éclairage durables et innovants.

Glowee est une startup française, fondée en 2014 par Sandra Rey et spécialisée dans la biotech, qui développe un système de bioluminescence à partir de l’ADN modifié et synthétisé d’espèces sous-marines. Cette production de lumière est issue d’un phénomène naturel de production de lumière fréquemment présent chez les animaux marins tels que la méduse, ce sont donc des bactéries qui vont s’allumer dans l’obscurité afin de fournir une lumière durable et non polluante. Son objectif à terme est de devenir le fournisseur de lumière biologique auprès de fournisseurs d’électricité pour le milieu urbain.

Le Twistron, une fibre génératrice d’énergie électrique pleine d’avenir

C’est une équipe de chercheurs dirigée par des scientifiques de l’Université du Texas à Dallas et de l’Université Hanyang en Corée du Sud qui ont mis au point le Twistron, une fibre de haute technologie composée de nanotubes de carbone enroulés qui génèrent de l’électricité lorsqu’ils sont étirés ou tordus.

Bien que cette technologie n’en soit qu’au début de ses recherches, les chercheurs imaginent des vêtements connectés qui produiraient en permanence de l’énergie en fonction de nos mouvements et de la respiration ou voir même à plus grande échelle concevoir des centrales électriques capables de produire de l’énergie à partir du mouvement des vagues.


Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter