Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

tiny_house

Tiny House : la maison minimaliste

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
16 octobre 2017

Dans les années à venir, sera-t-il nécessaire de vivre avec moins de moyens et faire le choix d’une vie dépourvue de tout superflu ?

Le mouvement des « Tiny house » a été initié aux États Unis au début des années 2000 par le Designer, Jay Shafer, un passionné par le concept du petit habitat. Jay Shafer crée alors sa première société Tumbleweed, spécialisée dans la construction de Tiny House et le site internet FourLightsHouses où il propose de former ceux qui le souhaitent à construire leur propre Tiny-house. Depuis, ce mouvement a fait des émules puisque l’on retrouve désormais ses Tiny houses dans tous les États Unis où une véritable communauté s’est créée. Ce phénomène prendra même de l’ampleur afin d’offrir un logement à moindre coût suite aux problèmes engendrés par l’ouragan Katrina en 2005 et à la crise immobilière des subprimes de 2008.

En France, le phénomène est apparu en 2013 avec la construction d’une première Tiny House en Normandie près du Mont St Michel par Bruno Thiery, charpentier issu du compagnonnage, pour le journaliste  Yvan Saint-Jours, fondateur du magazine La maison écologique. Depuis les carnets de commandes se remplissent et le mouvement se médiatise en créant une véritable tendance et un style de vie en opposition à la société d’hyper consommation.

tiny-house-appalache-normandie

Un micro habitat optimisé mais avec tout le confort.

Une « Tiny House » appelée aussi « Small House » est bien sûr et avant tout une maison, mais de très petite taille avec une surface moyenne variant de 10 à 40 mètres carrés. Elle doit offrir toutes les caractéristiques d’une habitation classique avec un toit, des murs et un système de chauffage pour se prémunir des intempéries sans oublier une isolation bio climatique, efficace en hiver comme en été. De nombreux concepteurs et designers ont élaboré des moyens innovants de rendre ces petites maisons incroyablement bien équipées avec un aspect extérieur des plus charmants. Nous y trouvons plusieurs espaces optimisés :

  • Un espace de vie ouvert sur l’extérieur pour permettre de s’asseoir, manger, se divertir, travailler et également recevoir ses amis.
  • Un espace pour cuisiner, stocker les denrées alimentaires et faire la vaisselle.
  • Un espace de couchage souvent en mezzanine pour se reposer et dormir.
  • Un espace de toilette pour se doucher.
  • Et des espaces de rangement subtilement répartis pour ranger le strict nécessaire au quotidien.

Il n’est pas nécessaire d’avoir une grande maison pour être heureux.

La Tiny House peut répondre ainsi aux enjeux urbanistiques actuels avec une réduction de l’espace, une durabilité avec un coût abordable et une empreinte écologique moins importante qu’une habitation traditionnelle. Chaque objet acheté devra trouver sa place, et la moindre place est primordiale. Vivre dans une maison plus petite nécessite un nouveau style de vie plus ouvert vers l’extérieur, beaucoup moins cher et pas seulement dans le prix d’acquisition mais aussi pour les taxes des services publics et aussi pour l’entretien.

Législation française pour les Tiny House

Il n’existe pas de législation propre à la Tiny house en France, Il est  nécessaire de se référer à la législation du caravaning ou du mobil home. L’installation d’une Tiny house mobile en bois au même titre qu’une caravane sur un terrain privé est possible sans autorisation sur une période de moins de trois mois par an. Au-delà de trois mois, la Tiny house est considérée comme fixe et il est nécessaire auprès de sa mairie d’effectuer une déclaration préalable de travaux si la superficie de l’habitat nomade est inférieure à 20 m2. Au delà de cette taille, il sera nécessaire d’obtenir un permis de construire. Pour plus de détails il est possible de consulter le site de l’association Tiny House France qui explique au mieux les différentes réglementations liées à ce type d’habitat.

Acquérir une Tiny house et devenir Tinyste

Après la construction de la première Tiny House en France Par Bruno Thiery et Michaël Desloges, ces derniers fondent dès 2014 la première société de fabrication en France appelée La Tiny house. Depuis de nombreux fournisseurs apparaissent désormais sur ce marché en pleine expansion, notamment avec l’engouement des populations urbaines pour les hébergements insolites.

  • La Société Baluchon est une entreprise artisanale dont l’atelier se situe au Pallet, à quelques kilomètres de Nantes. Spécialisée dans la conception et la fabrication de Tiny house sur mesure, son équipe propose également des outils facilitateurs pour les auto-constructeurs.
  • Si vous avez la chance d’avoir un jardin et vous rêvez pouvoir télétravailler, dans un espace adapté et tranquille, la société bretonne my Garden Loft propose des « Garden loft office », des bureaux de jardin qui s’inscrivent dans une évolution de notre rapport au travail dans la société du 21 ème siècle. Le premier modèle de Mini Loft d’une superficie de 12 mètres carrés permet d’accueillir un bureau, des toilettes et un espace café.
  • La Casa Mirabilia, fabriquée par l’entreprise allemande Steffen GmbH, propose des Tiny House sorties tout droit d’un conte de fées. Elle permet d’accueillir un lit double, une petite table ainsi que quelques rangements. Cela peut convenir pour une chambre d’amis ou un bureau de travail.
Buck-brown-ceruse-im-Garten-1-2-2

Des Tiny house pour milieu urbain sur les toits de Berlin

La start-up berlinoise Cabin Spacey souhaite exploiter un potentiel disponibles que sont les toits dans les grandes villes. Pour l’exemple, à Berlin 55000 toits seraient en mesure d’accueillir ces Tiny house urbaine et ainsi résoudre le problème d’obtenir un logement en plein centre-ville et au dessus de la vie trépidante urbaine. Le modèle standard proposé, d’une surface de 20 m2, peut  accueillir deux personnes dans un intérieur optimisé comportant une salle de bain, un lit double et une kitchenette. L’installation de panneaux solaires placés sur le toit permettrait d’apporter un complément d’énergie même si le raccordement aux infrastructures existantes de l’immeuble soit tout à fait faisable.

q,80-0d29a5

Passivdom crée la «Tiny House» du futur, connectée, 100% autonome et écologique.

Passivdom, une entreprise ukrainienne a développé une tiny house de 36 mètres carrés qui utilise l’impression 3D pour imprimer, en huit heures environ, les murs, le toit et le plancher. Ensuite, les fenêtres, les portes, la plomberie et les systèmes électriques sont assemblés manuellement. Cette véritable maison du futur est de plus complètement autonome en électricité et en eau, grâce à des panneaux solaires fixés sur le toit et possède un système de stockage et de filtration d’eau de pluie.

Dans cette maison intelligente et connectée, tous les périphériques sont connectés au réseau Internet et peuvent être gérés à distance via un iPhone ou un appareil Android.  Un système d’auto-apprentissage contrôle la qualité de l’air: teneur en dioxyde de carbone, humidité et oxygène. La maison est également connectée à un système de service en ligne pour la surveillance à distance et la prévention des pannes.

PassivDom 3

Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.

Partagez cet article

Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter