Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

lasvegas

Le CES 2016 vu de Paris

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
1 février 2016

Depuis 49 ans, Le CES « Consumer Electronics Show » , donne un aperçu exhaustif du présent et de l’avenir de l’industrie de la technologie.

Dans ce salon qui reçoit plus de 3000 exposants sur une semaine, sont représentées les technologies les plus intéressantes et les innovations les plus convaincantes de l’année, qui seront mises à disposition du grand public dans les mois à venir. C’est le salon le plus médiatisé du monde, ce qui me permet d’en extraire une sélection dans mes thématiques de Veille Technologique sans avoir à me déplacer à Las Vegas !

L'Ehang 184 : l'hélico 100% électrique, 100% autonome
L'Ehang 184 : l'hélico 100% électrique, 100% autonome

Sur le thème de la mobilité au 21 ème siècle

C’est la start-up chinoise Ehang Inc qui a dévoilé un drone capable de transporter un humain de moins 100 kilos à une vitesse maximale de 100 km/h, avec une autonomie de 23 minutes. L’Ehang 184 ressemble à un petit hélicoptère, à trois différences près : il dispose de huit hélices, il est 100 % électrique et 100 % autonome, avec un logiciel de navigation intégré. Il est conçu pour voler à basse altitude, entre 300 et 500 mètres, mais peut monter, en cas de besoin, jusqu’à 4.000 mètre (son coût est estimé à 300k€).

Les SmartShoes de Digitsole
Les SmartShoes de Digitsole

Sur le thème des Wearable Technologies, ces outils ou accessoires connectés que l’on porte sur soi

Après les semelles chauffantes connectés de 2015 voici les SmartShoes de la société Digitsole, les premières chaussures intelligentes.

Avec une multitude de capteurs aux pieds, elles proposent les mêmes fonctions que les semelles pour sportifs connectés : la capacité à compter les pas, à évaluer une distance parcourue, la longueur de la foulée ou encore les calories brûlées quotidiennement…

Avec ce look particulièrement futuriste, la conception n’en est pas moins étonnante comme avec les traditionnels lacets qui sont ici remplacés par un système de serrage automatique. Ce système fait singulièrement penser aux baskets Nike de Marty Mc Fly fabriquées cette année en quelques exemplaires, en hommage à la trilogie cinématographique Retour vers le futur. (disponible pour environ 450 euros à l’automne 2016)

Domino, le bouton connecté by La Poste
Domino, le bouton connecté by La Poste

Sur le thème de l’expérience client et de l’internet des objets

Après le bouton Darty ou Amazon voici Domino, le bouton connecté de La Poste pour expédier un objet depuis sa boite aux lettre.

La Poste a dévoilé un bouton baptisé « Domino » à placer à l’intérieur de notre boite aux lettres, co-développé avec la start-up française Enero. Lorsque l’on souhaite expédier un colis, il suffit de placer son objet sans emballage directement dans sa boite aux lettres puis d’appuyer sur le petit bouton jaune, pour informer le facteur d’un envoi à expédier. Ultime étape : indiquer l’adresse d’expédition depuis l’application mobile associée.

Le prototype du bouton connecté communique par Wifi ou via le réseau Sigfox Réseau LoRa d’Orange : ceci n’est pas une lampe La version finale pourra également être compatible LoRa(*) lorsque les réseaux Bouygues et Orange seront déployés en France.

SCIO, le scanner qui analyse votre assiette
SCIO, le scanner qui analyse votre assiette

Sur le thème de la santé mobile

La santé mobile est entrée dans une sorte d’âge d’or. Alimentée par des capteurs avancés, puces de faible puissance et de technologie sans fil, toute une génération d’appareils est en train de naître pour suivre la santé en temps réel.

Voici DietSensor, une start-up française qui s’appuie sur un scanner moléculaire pour identifier la composition de n’importe quel aliment et proposer des conseils nutritionnels en conséquence.

Baptisé SCiO, le scanner s’appuie sur la « spectroscopie proche infrarouge », une technologie miniaturisée bien connue des chercheurs et que la startup israélienne Consumer Physics – partenaire de DietSensor –  a fournie. Tenu à une distance de moins de 2 cm de l’aliment, l’appareil envoie un faisceau infrarouge. Grâce à un capteur optique, le scanner récupère la lumière renvoyée et en déduit la composition de l’aliment.

Même si cela peut sembler être un outil de rêve pour un régime, le SCiO est surtout destiné à aider les personnes atteintes de maladies telles que le diabète ou les maladies cardiovasculaires à garder un œil attentif sur leur régime alimentaire.

L’appareil coûtera environ 250 €. A cela s’ajoute un abonnement mensuel d’environ 10 € pour accéder aux fonctionnalités d’analyses des scans

Pepper, le robot humanoïde d'Aldebaran
Pepper, le robot humanoïde d'Aldebaran

Sur le thème de l’intelligence artificielle et des systèmes cognitifs

Selon Ginni Rometty, CEO d’IBM, l’avenir de l’Internet des Objets réside dans leurs capacités cognitives. Il a donc annoncé quatre nouvelles applications pour son système Watson.

  • Watson comme conseiller bancaire : Pepper, le robot sympathique de Softbank Robotics, comprend le langage humain grâce à Watson. Il parvient à répondre à des questions en temps réel et ouvre ainsi de nouvelles possibilités de conseil pour les clients du secteur hôtelier ou bancaire.
  • Watson comme chef cuisinier : IBM développera avec Whirlpool différents services cognitifs sur la base de données collectées par les appareils ménagers. Une cuisinière cognitive, par exemple, qui pourrait proposer des recettes sur la base des habitudes alimentaires d’une famille, selon les préférences de chaque membre.
  • Watson comme coach sportif : en collaboration avec la marque de sport Under Armour, IBM lance un système de coaching cognitifk, à la foisconseiller santé et coach personnel en fitness.
  • Watson comme médecin : de concert avec Medtronic, IBM a développé une application capable de prédire la glycémie des patients diabétiques trois heures à l’avance.
Se réveiller avec son odeur préférée grâce à SensorWake. Menthe, café, croissant, il y en a pour tous les goûts.
Se réveiller avec son odeur préférée grâce à SensorWake. Menthe, café, croissant, il y en a pour tous les goûts.

Cette année j’ai craqué pour…

Cette année j’ai vraiment été impressionné par la pléthore d’annonces qui ont ponctué cette édition 2016 du Consumer Electronics Show et particulièrement par les innovations portées par les entreprises françaises (la deuxième nation représentée avec environ 200 entreprises). J’ai  d’ailleurs craqué pour le réveil olfactif Sensor Wake qui a reçu un innovation award.

Il s’agit d’un véritable réveil, qui propose de diffuser l’odeur choisie au moment de se lever. Chocolat, café, menthe, herbe fraîchement coupée… six fragrances sont proposées, toutes composées par Givaudan, leader de l’industrie de la parfumerie. Le Sensor Wake est actuellement en précommande, et sera disponible en juin prochain. Ce modèle est déconnecté, mais Guillaume Rolland a déjà quelques idées pour la suite : « La V2 sera connectée ».


Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.

Partagez cet article

Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter