Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

top4-yellow-vision-yellow-innovation

Le top 5 des ratages numériques 2016

Sébastien Louradour
Sébastien
22 décembre 2016

Si l’heure est au best-of 2016, difficile de renoncer à la tentation de revenir sur les plus gros ratages de l’année. Bienvenue dans le Vidéo Gag tech des fêtes de fin d’année.

#1 Comma.ai, promettait des kits de voiture autonome sous le sapin

On a voulu y croire, et l’annonce faite par George Hotz au cours de TechCrunch Disrupt à San Francisco en septembre dernier était de taille : faire loger dans un boîtier de la taille d’un rétroviseur une technologie capable de rendre autonome son véhicule. Financé par le prestigieux fonds d’investissement A16Z (Andreeson Horowitz), Comma.ai devait commencer à livrer ces kits pour Noël, mais  s’est fait entre temps cruelement tirer les oreilles par le régulateur. En octobre, la National Highway and Traffic Safety Administration (NHTSA) des Etats-Unis a en effet envoyé un courrier demandant à la jeune startup de répondre à plusieurs questions de sécurité sans quoi elle se voyait infliger une amende journalière record. Plutôt que de répondre point par point aux questions posées, George Hotz a préféré tout simplement jeter l’éponge en annonçant sur Twitter l’abandon pur et simple du projet. Mauvais joueur, George.

2# Les chatbots, la révolution des apps que l’on attend encore

C’est un plantage 2016 qui peut encore se transformer en une réussite 2017. Pendant toute l’année, on nous a, et par conséquence de quoi, on vous a, bassiné avec l’interface unique de messagerie qui allait permettre de contrôler toutes les apps. Basée sur une intelligence artificielle inégalée, elle pouvait faire office d’assistant personnel capable de vous réserver votre restaurant ou de commander vos paires de sneakers favorites. Alors tout ça existe, mais question usages, on va dire que l’on a pas encore franchi la première porte. Google Allo, la messagerie équipée du super Google Assistant me permet de jouer et de discuter avec… Google Assistant, faute d’avoir d’autres amis sur la plateforme qui sont déjà sur Whatsapp et Messenger. En parlant de ce dernier, Messenger a la vertu d’avoir déjà des centaines de millions d’utilisateurs, mais qui sincèrement s’amuse à commander un Uber via la plateforme ? 2016 devait être l’année de la fin des apps, finalement, elles semblent avoir encore quelques jours devant elles, la question étant de savoir jusqu’à quand ?

George Hotz, l'homme derrière Comma.ai
George Hotz, l'homme derrière Comma.ai

#3 Yahoo ne s’en sort plus

Alors que Marissa Mayer avait réussi au début de l’été 2016 à sécuriser un rachat par Verizon à plusieurs milliards de dollars, les mauvaises nouvelles ne cessent depuis de s’enchaîner pour le leader du web des années 90. La première grosse gamelle remonte à mi-septembre lorsque l’on apprenait qu’en 2013, 500 millions de comptes de messagerie Yahoo avaient été piratés. Quelques semaines plus tard, on apprenait que les détenteurs de comptes de messagerie Yahoo avaient eu leurs messages systématiquement espionnés par des agences de renseignement américaines. En décembre enfin, on apprenait qu’un milliard de comptes de messageries avaient étés piratés en 2014. Si avec ça vous n’avez pas encore compris ce qu’il fallait faire de votre adresse de messagerie Yahoo…

Selon les dernières informations de Bloomberg News, Verizon pourrait à nouveau renégocier ou tout simplement abandonner son rachat de Yahoo…

#4 Les faux articles de Facebook

Nous revenions sur cette affaire juste après les élections américaines, en tentant de prendre un peu de recul sur cette immense tromperie qui a sévi au cours des dernières semaines avant le scrutin. 7 des 10 articles les plus partagés et commentés sur Facebook étaient tout simplement faux. Et autant dire qu’ils n’étaient pas tendre avec la candidate démocrate déjà sous la pression de la réouverture d’une enquête du FBI sur l’affaire de ses e-mails personnels.

Donc est rassurés d’apprendre que non, Hillary Clinton n’a pas vendu d’armes à ISIS, on est en revanche un peu moins rassurés d’entendre Mark Zuckerberg annoncer qu’imaginer que ces faux articles aient pu influencer l’élection était “une idée folle”. Depuis, Facebook a mis un peu d’eau dans son vin en annonçant que des organisations tierces allaient bientôt avoir le droit de vérifier la véracité des articles qui circulent dans notre fil d’actualité.

#5 les Samsung Galaxy S7 Note étaient en fait des grille-pain

Une grosse erreur de fabrication ajouté à une grosse erreur de communication peut coûter très cher. C’est en tous cas l’amer constat que peut faire Samsung suite au retrait et à la chasse pur et simple aux derniers Galaxy S7 Note qui s’est engagée ces derniers mois. En août, suite à des premiers signalements de téléphones se mettant à brûler, Samsung a avait décidé de rappeler 2.5 millions d’appareils. Le problème, c’est que les téléphones de remplacement disposaient de ce même petit défaut. Dès lors, Samsung s’est empêtré dans l’une des pires campagnes involontaires de relations publiques et le rappel de l’ensemble des téléphones n’y changera rien : à bord de chaque avion, et avant le départ, impossible d’échapper à une publicité gratuite pour Samsung rappelant que l’avion ne décollera pas si une personne a prévu de voyager avec son Galaxy s7 Note…


Also published on Medium.


Sébastien Louradour
Ecrit par
Sébastien Louradour
Rédacteur en chef de Yellow Vision, je décrypte les dernières tendances, essaye d'écouter les signaux faibles et de rendre l'ensemble compréhensible pour tous. Contactez-moi, j'échangerai avec plaisir !

Partagez cet article

Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter