Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

micro-entreprise-yellow-vision-yellow-innovation

Les Micro-usines : des unités de production hyper locale et innovante

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
14 novembre 2016

Et si tout le monde pouvait accéder aux moyens de production ? Cela est devenu possible grâce aux nouveaux équipements technologiques des Micro-usines.

Encore beaucoup d’entre nous ont grandi à l’ère des usines géantes qui représentaient souvent la fierté nationale d’un pays. Puis elles se sont installées en Chine pour devenir des géantes de la super production mondiale. Mais, imaginez qu’il soit désormais possible de construire des voitures, des moteurs et bien d’autres produits dans votre ville, voir dans votre quartier ou même à la maison.

Cela est devenu possible grâce aux micro-usines qui ressemblent à une petite usine capable de produire des produits de petite et moyenne dimension en série limitée environ une centaines d’exemplaires.

markerbot-yellow-vision-yellow-innovation

Les principes de la Micro-usine

Le concept de micro-usine a été introduit en 1990 par les chercheurs japonais du MEL « Mechanical Engineering Laboratory ». Les principaux fondamentaux de la micro-usine sont d’optimiser le besoin en ressources, en espace, en énergie et aussi en gain de temps
Ces micro-usines profitent grandement de la vague numérique, qui propose de nouvelles solutions technologiques comme l’impression 3D, la numérisation ou la cobotique (robotique collaborative) ouvrant ainsi un nouveau champ des possibilités.

La réalisation de ce concept d’Industrie doit se baser sur un scénario de production distributive locale via une fabrication flexible qui serait alimenté par un référentiel mondial de conception open source permettant ainsi une solution de création de richesse dans les communautés locales en substitution des importations.

Les nouvelles technologies facilitent le développement des micro-usines

Les jeunes entrepreneurs du 21 ème siècle aidés par des plates-formes de crowdfunding comme Kickstarter et Indiegogo ont bien compris comment collecter des fonds pour le développement de leurs projets. Et aujourd’hui, ils sont en train de trouver comment fabriquer leurs produits localement sans faire appel à de grandes usines lointaines. Leurs besoins sont d’accéder à une fabrication compactes et personnalisées adaptées aux petites séries de production flexibles, ainsi la « Micro Manufacturing » deviendra la clé de leur succès commercial.

L’imprimante 3D représente déjà une micro-usine à elle toute seule. Les matières premières qu’elle utilise pour fabriquer des pièces sont très variées comme le plastique, le métal, la céramique mais aussi des produits alimentaires. Elle permet de fabriquer sur place et à la demande en pièce unique tout en économisant la matière grâce à la méthode additive. Elle correspond donc bien aux attentes de notre époque comme l’écologie, l’open source et un système ouvert aux contributions collaboratives.

Le développement de la micro-usine est aussi associé à celui du développement des robots. Le prix abordable des robots industriels comme Baxter, un robot humanoïde vendu par Rethink Robotics ouvre la voie à une vague d’automatisation dans les micro-usines. Ces robots apportent apporte une dynamisation à la productivité et à la qualité de fabrication, mais aussi à leur agilité. Des sociétés comme F&P Robotics visent à développer des bras robotiques plus légers, plus petits et plus agiles, qui coûtent dix fois moins cher et consommant 20 fois moins d’énergie que les robots industriels actuels.

usine-io-yellow-vision-yellow-innovation

Quelques pionniers de Micro-usine

General Electric a lancé en octobre 2016 à Chicago la première «microfactory» de l’entreprise, un modèle qui utilise la fabrication de petits lots pour se concentrer sur le développement de nouveaux produits et de l’innovation. Dyan Finkhousen, directrice de l’innovation ouverte et de la fabrication avancée a créé le projet Fuse qui est une collaboration entre GE et Local Motors constitué petites usines axées sur le prototypage rapide et la fabrication de petits lots. Ce projet rassemble les équipes de GE, les clients, les entrepreneurs et des étudiants.

En France, Leroy Merlin a ouvert une micro-usine il y à peine un an à Ivry sur Seine équipées de 150 machines-outils à destination de ses client bricoleurs et entrepreneurs. Cet espace de 2000 mètres carrés se compose de plusieurs espaces thématiques pour la découpe du bois, du métal, de la pierre, du plastique, pour le travail du textile ou l’impression 3D.

L‘usine.io est également un espace, au cœur de Paris, dédié à la conception d’objets et permet d’accompagner de jeunes Start-up sur leur projet de prototypage jusqu’à la mise en production.

A l’image de expansion des start-ups le développement des Micro-usines apporteront les solutions de production adaptés aux marchés locaux et de répondre à la demande des entrepreneurs sur la conception, la réalisation de leurs produits.


Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.
Partager
Commentaires (0)