Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

monnaie_locales

Les Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes progressent en France

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
7 février 2018

Connaissez-vous près de chez vous une Monnaie Locale Complémentaire et Citoyenne qui relocalise l’économie ?

A l’image de la révolution numérique rendant possible la rupture dans les nouveaux modèles économiques, les Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes (MLCC) apportent l’opportunité pour les citoyens et les collectivités de se doter d’un système monétaire alternatif permettant de développer une économie locale tout en favorisant le commerce et la production de proximité.

Ces  monnaies sont dites :

Locales car elles ne peuvent être utilisée que sur un territoire restreint : un quartier, une ville et même une région. Cette dimension de périmètre restreint a pour objectif de redynamiser l’économie locale. Elle est bien souvent baptisé d’un nom évocateur de la culture régionale en permettent de renforcer  l’identité d’un territoire, dans un monde qui s’uniformise de par la mondialisation des économies et de la culture.

Complémentaires car elle ne vise pas à remplacer mais à s’appuyer sur la monnaie nationale tout en devenant une substitution momentanée de la monnaie nationale de référence. Sa valeur est généralement établie de pair à la monnaie nationale, 1 unité de MLCC = 1 Euro et le paiement d’un bien peut-être mixé en Euros et complémenté par de la monnaie locale.

Citoyennes car au-delà de créer du lien social et de tisser des relations entre les citoyens, elles constituent des dispositifs d’échange locaux de biens, de services et de savoirs. Impulsées par des citoyens, elles naissent au cœur d’une association dédiée à la mise en place de la monnaie. Ces initiatives sont bien souvent soutenues par les pouvoirs publics locaux qui apportent leur contribution matérielle ou financière à la réussite du projet. Les MLCC visent des objectifs économiques définis par la société civile pour répondre à des contextes de situation économique difficile ou pour assurer une  transition vers un mode de vie juste et soutenable tout en répondant à des besoins de développement territoriaux en renforçant l’entraide et la solidarité.

Deux exemples de réussites en Europe

Le TEM (pour Topiki Enalactiki Monada signifiant Monnaie Alternative Locale) a vu le jour en 2010 dans la ville côtière de Volos au nord de la Grèce, au début de la crise de la dette grecque. Les salaires amputés, le chômage en hausse constante entrainant une raréfaction des euros pour un bon nombre de citoyens, la création de cette monnaie a favorisé le succès du TEM et permettre de vendre tous types de biens et de services, et de plus politiquement vu comme un système de « résistance ». Un Tem équivaut à un euro et ceux qui souscrivent à cette monnaie reçoivent immédiatement un crédit de trois cents unités.

Créé en septembre 2012, la livre sterling de Bristol baptisée « Bristol Pound » est la première monnaie locale du Royaume-Uni. Elle a été créée pour stimuler les dépenses avec les entreprises locales et maintenir la présence des petits commerçants dans les zones commerciales de la ville. Son utilisation est, de plus, facilitée par le fait qu’elle propose au-delà du traditionnel billet en papier plusieurs moyens de paiement comme le paiement en ligne et le paiement par mobile via SMS. Le succès de cette monnaie est lié à son formidable réseau qui comprend des centaines de magasins et d’entreprises à travers la ville. En 2015, le fournisseur d’énergie renouvelable « Good Energy » a permis à leurs clients de payer leurs factures avec des Bristol Pounds. Il est aussi possible de payer son essence, ses amendes, les transports et ses impôts locaux. Depuis son lancement, plus de 5 millions de livres sterling ont été dépensées entre les paiements papier et électroniques avec plus de 80 000 transactions effectuées via les services électroniques en ligne. Actuellement et jusqu’au 22 février 2018 un concours de design est proposé aux habitants de Bristol pour renouveler les images figurant sur les billets.

2015_bristol_pound

En France la dynamique d’extension des MLCC se confirme

Avec environ 13000 monnaies complémentaires recensées dans le monde, La France a vu émerger depuis 2010 une quarantaine de monnaies locales actuellement en fonctionnant. Alors que de nombreux nouveaux projets soient en cours d’élaboration, Il semble bien qu’une dynamique d’expansion existe surtout depuis  la reconnaissance par la France des Monnaies Locales Complémentaires (MLC) avec la loi Hamon du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire (article 16). Après la création de l’ABEILLE par l’association solidaire « Agir pour le Vivant », la première Monnaie Locale Complémentaire en Lot & Garonne, créée en Janvier 2010 d’autres ont suivi rapidement comme l’ Eusko au Pays basque, la sol-violette à Toulouse ou le radis en Alsace.

Le réseau des Monnaies Locales Complémentaires Citoyennes regroupe l’ensemble des projets et monnaies en circulation en France. Le site internet référence l’ensemble de monnaies complémentaires en fonctionnement en France avec toutes les caractéristiques de chacune. Pour découvrir si une monnaie complémentaire est disponible ou en projet dans votre région il suffit de consulter cette carte interactive.

Paris devient la première capitale à découvrir une Monnaie locale

L’association parisienne la MoPPa “une Monnaie Pour Paris” en collaboration avec “La Pêche“, la première monnaie locale en Ile de France créée en 2014 vont expérimenter début avril 2018, la monnaie locale complémentaire sur les cinq arrondissements de l’est parisien. Dans un premier temps l’association parisienne utilisera “La Pêche” comme billet avant de créer leur propre monnaie qui n’a pas encore de nom aujourd’hui. Pour obtenir leur autonomie l’association parisienne va lancer une campagne de financement participatif d’une hauteur de 135 000 Euros pour une version de monnaie papier et de 450 000 euros pour une version électronique.

26173179_1819622908111707_7113614821667343205_o

Et la Normandie, première région à se doter d’une monnaie locale numérique

Avec l’extension de ces monnaies complémentaire et la complexité de la gestion du format papier, les associations porteuses de monnaies en circulation envisagent de plus en plus une évolution vers un format numérique, avec notamment la mise en place de paiement par le biais des téléphones portables ou également la possibilité de faire des virements bancaires entre prestataires.

La région Normandie lancera au printemps 2018 une nouvelle devise soutenue par l’association de la monnaie normande citoyenne et l’exécutif de la région. Cette première monnaie à l’échelle d’une région pourra circuler sur les cinq départements : le Calvados, l’Eure, la Manche, l’Orne et la Seine-Maritime. A l’image de ses consœurs plus locales, elle aura pour objectif de promouvoir l’économie normande et sera, pour son lancement, dématérialisée sous la forme d’une application mobile avant qu’une version en billet réel voit le jour à l’horizon  2019. Parmi les six noms proposés, Le Rollon, du nom du 1er Duc de Normandie à avoir créé une monnaie à son effigie, était arrivé en tête des votes. Après une seconde consultation le nom définitif de la monnaie normande sera connu d’ici quelques semaines.


Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.
Partager
Commentaires (1)

Les commentaires sont fermés.

  1. Serge Meunier dit :

    Bonjour Jean-Pierre. Excellent article, richement documenté. Je me permets de le scooper et en faire reflet via le twitter de la monnaie du bassin chambérien où je suis @ElefMonnaie

S’inscrire
à la newsletter