Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

Pepper, le robot humanoïde de Softbank

Pepper, le robot qui vous accueille en boutique

Sébastien Louradour
Sébastien
9 août 2016

Pepper, le robot humanoïde conçu par la société française Aldebaran Robotics et la multinationale japonaise Softbank, arrive à Taïwan après avoir envahi le Japon.

Déjà présent au Japon depuis juin 2015, Pepper permet d’accueillir les clients en s’adaptant à leur humeur du moment. Softbank attaque désormais le marché taïwanais.

Pepper a été conçu pour interagir et se comporter à l’image des humains. Mesurant 1m20  et équipé d’une tablette au niveau de son abdomen, Pepper peut parler de façon autonome. Il peut également percevoir les humeurs de son interlocuteur, telles que la joie, la tristesse ou la surprise et adapter son attitude en conséquence. Toutes ces facultés lui apportent ainsi un comportement adapté à chacun de ses interlocuteurs.

Pour cela, Pepper est équipé de quatre micros et de deux caméras ainsi que d’une intelligence artificielle qui analyse le comportement humain, comme le ton de la voix et la communication non verbale, tels que les gestes ou l’attitude du corps. Cela permet à Pepper de construire une relation de confiance avec son interlocuteur, comportement essentiel pour engager une communication sincère avec les êtres dotés de conscience que nous sommes.

Mais ce n’est pas tout, Pepper utilise également le langage non verbal pour s’exprimer. Il dispose pour cela de vingt moteurs électriques qui lui permettent de générer des mouvements fluides et précis au niveau de sa tête, des ses bras et de son dos. Enfin, il peut, grâce à ses roues se déplacer dans n’importe quelle direction à une vitesse maximale de trois kilomètres/heure.

Softbank-Pepper-robot
Pepper, le robot humanoïde de Softbank

Pepper chez Carrefour

Après le Japon, Softbank a décidé de distribuer Pepper à Taïwan avec 100 000 unités de prévues. Le robot sera disponible à la location pour une durée minimale de deux ans et un coût mensuel de 840$/mois. Les premiers clients qui ont déjà passé commande sont des banques ainsi que Carrefour, l’enseigne tricolore de grande distribution. Il faudra en revanche attendre encore pour qu’une entreprise puisse acheter le robot, encore plus pour un particulier.

En attendant, les banques taïwanaises qui ont prévu de louer Pepper ont annoncé souhaiter l’utiliser pour assurer l’accueil des clients et répondre à des requêtes simples.

Carrefour va pour sa part disposer de deux robots qui n’accompliront pas de tâche particulière au départ. Leur rôle sera dans un premier temps d’interagir avec le public et en particulier les enfants. L’enseigne française n’en est pas à son premier essai, Pepper a en effet été testé une première fois en octobre 2015 dans l’hypermarché de Claye-Souilly en Seine et Marne.

Le Japon en est fou

Depuis juin 2015, Pepper a déjà conquis 500 entreprises au pays du soleil levant. A titre d’exemple, 37 banques l’utilisent et Nissan l’a déployé dans 100 de ses magasins.

Il faut dire que les robots humanoïdes sont presque monnaie courante au Japon. En 2000, Honda a en effet créée le robot Asimo et d’autres ont suivi telles que Kirobo, le robot cosmonaute, envoyé sur la station spatiale internationale en 2013, sans oublier Nao également conçu par la société Alderaban Robotics.

Récemment, en mars 2016, Softbank a expérimenté pendant plusieurs jours la gestion d’une de ses boutiques d’abonnement téléphonique uniquement par Pepper. Quatre robots étaient présents pour accueillir les clients et réaliser les achats dans une boutique de Tokyo spécialement aménagée pour l’occasion.

Un humain était toutefois présent pour vérifier les cartes d’identité des clients souhaitant s’abonner à un forfait téléphonique, une sécurité indispensable à ce stade, mais peut-être plus pour longtemps encore.

Ce vaste déploiement dans un pays autre que le Japon sera en tout cas l’occasion de vérifier que l’enthousiasme pour les robots ne se limite pas uniquement à un pays qui fait parfois figure d’exception technologique.

pepper boutiques gestion softbank
Pepper sait désormais faire tourner une boutique (presque) sans l'aide d'un humain

Sébastien Louradour
Ecrit par
Sébastien Louradour
Rédacteur en chef de Yellow Vision, je décrypte les dernières tendances, essaye d'écouter les signaux faibles et de rendre l'ensemble compréhensible pour tous. Contactez-moi, j'échangerai avec plaisir !
Partager
Commentaires (2)

Les commentaires sont fermés.

S’inscrire
à la newsletter