Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

3d_printing_food

Qu’attendre du CES 2018 ?

Sébastien Louradour
Sébastien
19 décembre 2017

Chaque année, le CES représente l’événement Tech mondial incontournable. Qu’attendre de cette édition 2018 ?

Le CES 2018 donne à travers ses chiffres une idée de l’immensité de l’événement : 50 ans d’existence, 3 900 exposants, plus de 150 pays présents… Organisé au coeur de Las Vegas à chaque début d’année, le CES est l’occasion d’exposer les objets électroniques qui seront dans les foyer cette année ou dans 1o ans…

Historiquement, le CES a été la chasse gardée des constructeurs électroniques qui ont encore une place de choix dans nos salons : Sony, Panasonic, Philips, etc. C’est notamment au CES qu’ont été présenté le lecteur VHS, le compact disc, le lecteur Blu-ray, etc. Bien sûr, ces constructeurs qui ont fait la légende du CES font toujours sensation parmis les exposants mais les technologies les plus visible de ces dernières années viennent de plus en plus d’ailleurs : drones, casques de réalité virtuelle, assistants personnels, véhicules autonomes, bienvenue dans l’ère des nouveaux players de l’innovation.

CES

Les GAFA (presque) innexistants

Alors que les grandes innovations Tech sont depuis quelques années attendues au cours des fameuses keynotes Apple ou de Google I/O, les GAFA ont hostensiblement décidé de bouder le CES depuis des années. Vous ne trouverz ansi aucun espace réservé à Apple, Facebook ou Amazon pourtant largement fournis en équipements grand public. Entre Amazon Echo, l’Iphone et l’Occulus Rift, les dernières innovations électroniques les plus emblématiques de ces dernières années ont en effet été largement portées par les GAFA. Grande exception néanmoins cette année, Google fera son retour au CES pour l’édition 2018. Google va même faire les choses bien puisqu’il va disposer de son propre stand entièrement dédié à Google Assistant, l’assistant personnel de Google présent notamment sur Google Home.

En revanche, pour ce qui est de Facebook, Amazon et Apple, qu’ils ne soient pas là ne signifie pas que leur équipements seront absents. Chaque vendeur d’objets connectés pour la maison sera équipé d’un Amazon Echo pour présenter la simplicité d’utilisation de ses équipements. Les stands présentant des technologies de réalité virtuelle seront équipés du casque Occulus, etc.

Ces acteurs vont ainsi pouvoir se payer une publicité gratuite sur le dos des exposants sans même avoir à débourser le moindre centime…

Le CES, un événement has-been ?

La non présence des GAFA ne signifie pas que le CES est à côté de la plaque, simplement que les innovations les plus significatives n’y seront peut-être pas présentées, du moins du point de vue des GAFA… Après, les géants de l’électronique et de l’automobile ont encore une multitude de projets ébouriffants à présenter. Cela se fera peut-être en partenariat avec des startups qui permettent à ces géants de rapidement monter des PoC (proof of concept) et exposer des innovations bluffantes comme cela a été le cas l’années précédente sur le stand de Mercedes. En montant un partenariat avec Matternet, la société de drones de livraison, le constructeur allemand avait fait sensation en présentant un concept de van faisant office de station autonome de livraison.

Prendre la température de l’intelligence artificielle

Le CES reste la rencontre la plus significative de la tech dédiée au grand public. Si les géants américains ne seront pas de la partie, certains vont peut-être vouloir saisir l’opportunité du CES pour montrer leurs muscles sur la scène internationale et sur le marché des US. On peut en particulier penser à la Chine qui commence à prendre de plus en plus de poids notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle pour le grand public.

Jusqu’à présent, la présence de la Chine au CES faisait parler d’elle pour d’autres raisons. Il faut dire que leur copycats (copies d’objets électroniques) sont tellement systématiques, que leurs stands peuvent parfois prêter à rire. Mais cette année, les choses pourraient commencer à basculer. Dans sa volonté de présenter au monde son avance technologique dans le domaine de l’intelligence artificielle, certaines entreprises chinoises pourraient faire sensation et voler la vedette aux traditionnels japonais, coréens et américains.

Cette édition du CES aurait alors la vertu de rappeler aux GAFA que l’innovation ne passe pas systématiquement par eux, mais également d’entériner que la compétition mondiale de l’innovation se joue définitivement entre la Chine et les Etats-Unis, bien loin du théâtre de l’innovation que tentent de jouer les européens au CES.

(article mis à jour le 20 décembre 2017 – suite à la découverte du stand Google dans l’espace d’exposition)


Sébastien Louradour
Ecrit par
Sébastien Louradour
Rédacteur en chef de Yellow Vision, je décrypte les dernières tendances, essaye d'écouter les signaux faibles et de rendre l'ensemble compréhensible pour tous. Contactez-moi, j'échangerai avec plaisir !
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter