Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

decelerator-helmet-yellow-vision-yellow-innovation

Ralentir grâce à la tech pour profiter de la vie

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
26 octobre 2016

Un mouvement commencé en 1986 dans le domaine de l’alimentation est devenu une contre-culture face à notre rythme de vie vertigineux et notre consommation excessive. Et si on ralentissait un peu ?

Le slow movement consiste à ralentir le rythme effréné de la vie moderne et prendre conscience de l’essence de la vie Tristan Harris veut nous désintoxiquer de nos smartphones. Ce mouvement va permettre de déguster nos diverses activités quotidiennes qui vont se traduire en différentes expressions comme le slow travel, slow food, slow city, slow wear et slow design.

Nous nous intéressons à la slow technology qui vise à nous inciter à « se débrancher » du numérique, à prendre conscience de nos addictions technologiques et de nos automatismes comme de tripoter sans cesse son smartphone ou d’aller compulsivement sur les réseaux sociaux. Puis il peut devenir de s’autoriser quelques moments dans la semaine ou le week-end sans utilisation de gadgets technologiques.

Bien qu’un peu contradictoire, le mouvement doux peut toutefois s’accorder avec les produits high-techs pour créer la slow technology. Bien que les progrès technologiques soient plutôt enclins à nous rendre plus productif et à nous faire gagner du temps, je vous propose de vous faire découvrir des exemples de produits high-tech, résolument conçus pour nous aider à mieux profiter de notre temps.

Le casque pour un vie en « slow motion »

Le casque expérimental développé par l’artiste allemand Lorenz Potthast permet aux utilisateurs de percevoir son environnement dans un mode volontairement ralenti. Cet appareil, connu sous le nom de casque décélérateur de Potthast est une sphère en aluminium réfléchissant qui recouvre complètement la tête de l’utilisateur. Le monde extérieur devient visible uniquement par le biais du visiocasque intérieur placé directement devant les yeux de l’utilisateur, qui diffuse la vidéo capturée par la caméra fixée à l’avant du casque.

Les utilisateurs peuvent modifier la vitesse de cette vidéo à l’aide d’une télécommande de poche ce qui permet de ralentir le monde comme ils l’entendent. Potthast affirme que ce casque décélérateur est avant toute chose un exercice conceptuel d’une « approche expérimentale pour faire face à notre société en mouvement trop rapide ».

La salière qui redynamise le repas de famille

Hugo Eccles est un designer londonien qui s’interroge sur l’addiction aux réseaux sociaux et propose ce concept de minuteur en forme de salière qui bloque l’accès aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter pendant un temps déterminé.

Cet objet du quotidien trouvera sa place dans la salle à manger et permettre à la famille une détox du petit écran pendant les repas de famille.

Le Flip Dot : un affichage social de textos partagés

L’idée du Flip Dot réalisé par Kiwi & Pom, une agence de design basée à Londres, est d’apporter une réponse à l’acte antisocial de la messagerie texte dans des situations sociales de la vie quotidienne que ce soit au bureau ou à la maison. Dans un open space, le fait de concevoir des activités communes de partage de textos pourrait créer une ambiance plus sociale par laquelle un seul message peut être apprécié par tous.

Ne vous y trompez pas, loin de moi de vous rendre adepte de la procrastination, la Slow Tech s’apparente plutôt à un mouvement et à une réflexion favorisant l’activité. Il est bien possible qu’au final nous y gagnions en productivité mais aussi en bien-être tout en en s’accordant des espaces de création et de réflexion.

Flip Dot réalisé par l'agence Kiwi & Pom
Flip Dot réalisé par l'agence Kiwi & Pom

Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.

Partagez cet article

Partager
Commentaires (2)

Les commentaires sont fermés.

  1. sophie lamy dit :

    Génial JP !
    Merci pour ce bel article !

  2. Gabrielle.mocilnikar dit :

    Oui le slow est à méditer… Perso je donne mes objets qui est dans cette mouvance et j’essaie d’avoir le moins de choses possibles, ce qui permet de me sentir plus libre. La déconnection qui n’est pas forcément évidente lorsqu’on est accro aux réseaux fait un bien fou aussi. Je viens de l’expérimenter par hasard.
    Jean Pierre merci pour être en veille. Tu m’apportes beaucoup d’infos. En plus tu es ultra sympa…

S’inscrire
à la newsletter