Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

Techreligion02

Religions et technologies font-elles bon ménage ?

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
22 novembre 2017

De nombreuses religions se sont lancées dans la “e-spiritualité”, une nouvelle façon de prier ou de méditer grâce aux technologies du numérique.

Dans la plupart des religions, que ce soit les religieux ou les fidèles, tous ont adopté le numérique, les smartphones et les nouvelles technologies, tout comme le reste du monde.

Malgré les apparences, les religions ont toujours été très promptes à utiliser les innovations technologiques comme dans son temps, l’imprimerie puis la radio et la télévision. Elles n’ont jamais été en retard en matière d’usages de nouvelles technologies et même aujourd’hui, toutes les religions développent des applications numériques qui répondent aux besoins de leurs fidèles. Par exemple, pour le judaïsme et l’islam, elles s’orientent plus à rappeler les règles des obligations rituelles que les fidèles doivent suivre dans leur quotidien et les aider à leur interprétation. Pour les chrétiens, les applications seront davantage orientées vers la prière à l’image de Click To Pray étant l’application officielle du Réseau Mondial de Prière du Pape.

VG-pape

Goconfess permet de géolocaliser un confesseur disponible

Alors que le pape François demande d’investir le territoire du numérique, les  startups répondent à l’appel sous le label « ChurchTech » initié par L’association Eglise et innovation numérique.  

Parmi les startups qui ont rejoint ce mouvement, l’une d’elle a créé  l’application mobile Goconfess, qui s’apparente à l’Uber de la confession, permet par géolocalisation la mise en relation entre un pénitent et un prêtre. Cette application utilise la même technologie de géolocalisation qu’UBER. GoConfess permet de géolocaliser dans un rayon de 35 km les prêtres disponibles pour la confession et dont les profils sont bien évidement vérifiés et validés au préalable.

Godblessyoo, une application de « e-bénédiction »

Parmi les applications mobiles qui aspirent à moderniser les pratiques religieuses grâce aux smartphones voici l’application mobile  Godblessyoo  signifiant «Que Dieu vous bénisse ». Développée par une startup normande, elle permet d’envoyer un message spirituel positif et bienveillant à ses proches. Le principe est simple, il suffit via l’application de prendre une photo, la bénir en faisant un signe de son choix come un cœur ou une croix sur l’écran des on smartphone puis de la partager sur de nombreux réseaux sociaux, tels que Facebook, Instagram, Twitter ou encore Snapchat avec la garantie de cette bénédiction. Une manière de propager facilement la joie et les bénédictions.

Acolyte 2.0, un jukebox liturgique disponible sur smartphone.

Acolyte 2.0 est une application mobile innovante  pour agrémenter les cérémonies religieuses ne possédant pas de chorales ou d’organiste. Celle-ci sera disponible d’ici quelques jours et propose une bibliothèque composée d’un grand nombre de chants en versions instrumentales et chantées qui permettra aux prêtres et aux équipes liturgiques de préparer des playlists à diffuser lors des messes, mariages ou enterrements.

Un écran tactile dématérialise les offrandes à la basilique Sainte-Thérèse de Lisieux.

Au cœur de la basilique Sainte-Thérèse de Lisieux, ce Kiosque numérique est accessible aux milliers de visiteurs et pèlerins et permet en quelques secondes d’acheter des cierges d’une valeur de 2 à 10 euros et d’effectuer des offrandes. Cette technologie innovante remplace ainsi le traditionnel tronc d’église avec plus de sécurisation. C’est la startup Think &Go, du groupe Ingenico, spécialisée dans l’univers du commerce via écrans connecté qui a fourni cette borne tactile connectée permettant le paiement sans contact (NFC) via sa carte bancaire.

BlessU-2 le robot prêtre humanoïde qui bénit les fidèles.

“Allez dans la paix de Dieu!” Cette bénédiction n’est pas prononcée par un homme de Dieu, mais par un robot humanoïde nommé BlessU-2. Cette expérimentation dirigée par le pasteur Stephan Krebs de l’Eglise protestante évangélique de Hesse et Nassau (EKHN) est avant tout destinée à déclencher un débat autour de l’intelligence artificielle et de l’apport technologique au monde religieux.

BlessU-2 communique avec les visiteurs via un écran tactile permettant de choisir dans quelle langue ils souhaitent être bénis. Le robot demande à la personne quelle bénédiction elle veut recevoir après quoi il lève les bras et des lumières commencent à clignoter et proclame «Que Dieu vous bénisse et vous protège» et récite un verset biblique. Après l’utilisateur peut imprimer la bénédiction sur un rouleau de papier.

Veldan, un robot qui enseigne aux enfants comment prier.

Akbar Rezaie est un instituteur iranien qui enseigne le Coran aux garçons et aux filles de l’école élémentaire d’Alborz dans la ville de Varamin, à 35 kilomètres au sud-est de Téhéran. Passionné de robotique, il décide d’innover en construisant un petit robot humanoïde  et le nomme « Veldan », un terme coranique signifiant: Jeunesse du Ciel. Ce robot lui permet d’une façon amusante d’encourager les jeunes enfants à faire leurs prières quotidiennes.


Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.
Partager
Commentaires (0)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

S’inscrire
à la newsletter