Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

Bitccoin_pay

Etes-vous prêt à recevoir votre salaire en bitcoin ?

Jean Pierre Fourcade
Jean Pierre
16 mars 2018

Les cryptos-monnaies se généralisent de plus en plus à travers le monde et il se pourrait bien que demain, nous soyons rémunérés avec celles-ci.

Depuis son lancement en 2009 où il ne valait alors à peine 1 centime d’euros, le bitcoin s’est emparé d’une partie de l’économie mondiale et quelques-uns qui avaient investi à l’époque quelques euros, sont aujourd’hui devenus millionnaires.

Le bitcoin, qui est une monnaie 100% numérique et virtuelle, utilise une technologie propre à son fonctionnement que l’on appelle, la blockchain.

Avec l’envolé de son cours, atteignant plus de 19000 $ en décembre 2017 puis une chute spectaculaire à moins de 7000 $ en février 2018, le bitcoin est devenue la plus célèbre des crypto-monnaies indépendantes. Affranchi de tout lien avec les états, acquérir ou vendre des bitcoins nécessite d’avoir un « Bitcoin Wallet ». C’est un portefeuille virtuel, qui ne dépend pas d’une banque mais d’une plateforme Web spécialisée. Pour exemple, la Maison du Bitcoin, fondée à Paris en 2014 est le premier comptoir physique européen d’achat-vente de crypto-monnaies.

Les cryptos-monnaies se généralisent

Le célèbre conférencier futuriste, Thomas Frey, du site FuturistSpeaker, estime que le monde doit s’attendre à voir l’utilisation des crypto-monnaies se généraliser, et prédit même que celles-ci remplaceront 25% des monnaies fiduciaires d’ici à 2030.

Avec plus de 1450 crypto monnaies recensées sur le site coingecko, celles-ci seront progressivement acceptées en tant que moyens de paiement, ce qui est quand même, la véritable vocation pour une monnaie.

Etant utilisé par de plus en plus d’entreprises, le bitcoin reste seulement toléré par de nombreux états mais un certain nombre de pays s’interrogent pour lui donner un véritable cours légal. En avril 2017, le Japon a été le premier pays à reconnaitre officiellement le bitcoin comme une monnaie ayant un cours légal.

En France, le bitcoin et les crypto-monnaies en général ne sont pas reconnus comme des monnaies ayant un cours légal mais comme un moyen de paiement alternatif.

Percevoir son salaire en bitcoin devient possible

Il existe de plus en plus d’entreprises pionnières qui commencent à payer leurs employés dans des crypto-monnaies. En utilisant le bitcoin, les entreprises peuvent facilement payer un collaborateur ou un freelance situé à l’autre bout du monde pour un produit ou un service. Ce qui pouvait, autrement prendre des jours et pour un montant considérable de frais, devient maintenant très facile pour n’importe quel montant d’honoraires et cela en moins d’une heure.

La facilité et la simplicité de mise en place d’un porte-monnaie bitcoin et la rapidité des transactions commence à faire bouger les entreprises.

Ainsi, la société japonaise GMO Internet, fournisseur japonais de services Internet pour les particuliers et les entreprises, va mettre en place, à partir de mars 2018, un système permettant aux employés de recevoir une partie de leur salaire en Bitcoin. Les 4000 employés de cette entreprise pourront percevoir, s’ils se sentent assez courageux, jusqu’à l’équivalent de 100 000 yens (environ 764 €) en crypto-monnaies. En France cela ne sera pas possible pour le moment car le code du travail, précise que les salaires doivent être payés dans une monnaie ayant un cours légal dans le pays.

Lancée en 2013, la start-up BitWage basée en Californie et au NUMA à Paris depuis 2017, propose une plate-forme de paiements de salaires à l’internationale en Bitcoin. Cela a l’énorme avantage pour des travailleurs indépendants, de recevoir leur rémunération de façon transparente, par une conversion temporaire en bitcoins et cela quel que soit la banque ou le pays de destination. Pour s’inscrire à leur service, les utilisateurs doivent d’abord contacter leur employeur ou le fournisseur de services de paie de l’entreprise pour ajouter le compte d’entreprise de BitWage en tant que compte secondaire pour leurs paiements mensuels. Les utilisateurs autorisent ainsi BitWage à recevoir une partie de leur chèque de paie en leur nom.

Autre exemple avec la plateforme StormX, fondée par Simon Yu, qui permet aux utilisateurs de faire des gains de crypto-monnaies en réalisant des micros taches, en regarder des vidéos ou en testant de nouveaux produits. La plateforme Storm avec « Storm Gigs » proposera des contrats de travaux plus qualifiés comme le développement informatique, la rédaction web, la traduction ou la programmation de site web. Ainsi cette « Global Job Market Place » permet aux travailleurs du monde entier, une fois le contrat achevé, d’être rémunéré directement via la plateforme.

Dépenser ses bitcoins devient de plus en plus facile

De plus en plus d’entreprises dans le monde acceptent le paiement par bitcoin mais en France avec seulement 3% de français (selon Yougov) déclarant posséder des bitcoins, les possibilités de dépenser ses bitcoins restent encore très limitées. Les commerçants proposant le paiement en bitcoins, le feraient à titre expérimental et pour donner une image innovante envers les « Digital natives ».

Le site internet de référence «Bitcoin.fr» propose une liste de commerçants qui acceptent la crypto-monnaie. Ils y sont classés par catégories et on peut y trouve des restaurants, des hôtels, des services de soins et santé et diverses sociétés de services.

Pour un commerçant (et aussi un particulier) il est très facile, par exemple via la plateforme de la start-up française Paymium, d’ouvrir un compte « Bitcoin Wallet » et d’obtenir l’API d’intégration pour un site web marchand ou d’utiliser l’application mobile comme un terminal de paiement pour encaisser les bitcoins et éventuellement les convertir immédiatement en Euros.

Si la lecture de cet article vous a donné l’envie d’en découvrir davantage sur l’univers des crypto-monnaies, je vous conseille le site Bitconseil, un média français d’analyse, de conseils et d’actualités des crypto-monnaies.

Êtes-vous prêt à recevoir votre salaire en bitcoin ?

Dites-nous dans notre sondage :


Jean Pierre Fourcade
Ecrit par
Jean Pierre Fourcade
A la frontière entre l’information, la recherche et le développement, ma mission est de surveiller l’évolution des technologies dans des domaines bien déterminés mais aussi au-delà. Je suis très souvent connecté sur de nombreux réseaux pour alimenter ma soif de connaissances par mes explorations dans le nouveau monde du numérique.
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter