Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

SmartHalo-carre

SmartHalo rend vos vélos intelligents

LD
Lilas
2 juillet 2018

Depuis Montréal, une start-up nommée SmartHalo a créé un objet connecté pour améliorer navigation et sécurité du vélo sur votre guidon. Leur ambition : vous faire aimer les déplacements en ville.

Bienvenus à Montréal, la ville du Québec qui dispose de 850 kilomètres de pistes cyclables.
C’est dans le quartier du Plateau où les vélos fixies ont la belle vie que SmartHalo est né, il y a quatre ans.

Plus qu’un simple gadget, SmartHalo est un objet qui transforme votre vélo en vélo intelligent. Lié à une app sur votre téléphone et doté d’une interface minimaliste et circulaire, fixé à votre guidon, SmartHalo est un couteau suisse. Il à la fois un GPS, phare automatique, antivol et système de suivi de l’activité. Xavier Peich, cofondateur de la startup SmartHalo, a répondu à nos questions. Rencontre.

YV: Quelle fut la genèse de SmartHalo ?

Xavier Peich: SmartHalo est né de frustrations que nous avions comme cyclistes urbains. Il y a quatre ans, alors que je cherchais le chemin pour un rendez-vous, je tenais mon guidon d’une main et mon téléphone de l’autre. J’ai été distrait par une voiture qui m’a coupé la route, mon téléphone m’a glissé des doigts et l’écran s’est brisé. Puis deux semaines plus tard, c’est mon vélo qui s’est fait voler. J’ai été sans moyen de transport pendant plusieurs semaines. Lorsque j’en parlais autour de moi, pas mal de gens avaient eu des expériences similaires. Avec mon futur associé, nous avons voulu s’attaquer à l’ensemble de ces problèmes pour le cycliste.

SmartHalo installé sur un vélo - Crédits images : SmartHalo

YV: Quel est le profil de l’utilisateur de SmartHalo ?

XP : Nous visons avant tout les cyclistes qui utilisent le vélo comme moyen pour se déplacer – le transport plutôt que le sport. Il existe déjà pas mal de produits à destination des cyclistes qui s’entraînent (comme le compteur Garmin par exemple) et qui veulent en savoir plus sur leur rythme cardiaque ou la fréquence de rotation du pédalier. En ville, le défi est de trouver les chemins les plus sûrs et de garder le vélo à l’abri des voleurs, il ne s’agit pas nécessairement de s’entraîner pour le Tour de France.

YV: Comment vois-tu évoluer les modes de transport dits “doux” en ville ? Et comment SmartHalo s’y intègrera ?

XP : Il y a beaucoup d’innovation dans la mobilité en ce moment. Et c’est une bonne chose qu’autant de gens essayent de trouver des remèdes au tout-voiture. Pour moi, c’est évident que le vélo est l’avenir de la mobilité. Partout, les grandes villes investissent dans leurs infrastructures cyclistes et ce qu’on remarque c’est “build it and they will come”. Chaque année, davantage de gens choisissent le vélo comme mode de transport et c’est certain qu’une grande partie de l’explication réside dans les politiques favorables aux transports doux.

Ce que nous essayons de faire chez SmartHalo, c’est améliorer l’expérience utilisateur des cyclistes pour rendre le choix du vélo encore plus facile. Si on regarde par exemple celle des voitures, il y a tellement de choses qui fonctionnent bien. Le conducteur  n’a pas à se soucier du vol de ses roues ou de ses phares par exemple. Le vélo, par contre, n’a pas beaucoup changé depuis son invention. C’est pour cela que nous voulons éliminer les inconvénients du vélo pour que davantage de personnes fassent ce choix.

YV : Quels sont les projets à venir pour SmartHalo ?

XP : Il y a tellement de choses à venir. Nous sommes en train de plancher sur des projets de bike sharing pour offrir des solutions innovantes aux fournisseurs de service. Nous travaillons également avec des collectivités locales pour mieux planifier les infrastructures cyclistes à partir des données que nous collectons. Et de plus en plus d’entreprises nous contactent pour pouvoir développer de nouvelles applications à partir de notre plateforme hardware. SmartHalo le produit, c’est juste la première étape. Il y a tant à faire.


LD
Ecrit par
Lilas D
Journaliste, chercheuse et consultante. Depuis Berlin, j'écris sur les enjeux sociétaux des technologies et questionne le futur que nous sommes en train de construire.
Partager
Commentaires (0)
S’inscrire
à la newsletter