Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

solo-yellow-vision-yellow-innovation

Solo : la radio qui s’adapte à votre humeur

Mickael Guerin
Mickael
14 février 2017

Creative studio Uniform a créé Solo, une radio qui adapte la musique à notre expression faciale pour s’adapter à notre humeur.

La société anglaise Uniform a crée cette « radio émotionnelle » qui combine un logiciel de reconnaissance faciale avec Spotify. Présenté en septembre 2016, au V & A Digital Design Weekend – une semaine de conception pour explorer le virage vers une IA plus humaine – dans le cadre du London Design Festival, le prototype, en bois avec une façade jaune vif et une antenne rayée, est volontairement accessible, ludique et attrayant.

Selon Mike Shorter, créatif chez Uniform, l’idée était de susciter une discussion autour du potentiel créatif de la technologie de l’IA, au-delà de la conception de services axée sur les données, pour explorer l’avenir d’une IA plus amicale et ludique.

solo-radio-yellow-vision-yellow-innovation

Comment ça marche ?

Solo est un dispositif mural doté d’un écran circulaire au centre. Celui-ci prend une photo de la personne debout devant elle et envoie l’image à un programme qui analyse les traits du visage, calcule une valeur émotionnelle avec des valeurs de bonheur, de tristesse et de colère. Le système lit votre expression et détermine les pistes reliées à votre humeur actuelle. Solo traduit cette information pour Spotify afin de jouer une piste correspondant à votre humeur. Le visage représenté à l’écran modifie également son expression pour refléter la vôtre.

Solo permet d’entrevoir les possibilités technologiques pour concevoir une IA avec des caractéristiques humaines, comme l’émotion; en intégrant l’empathie dans l’intelligence artificielle et, en retour de prédire l’avenir de sa conception. Il ouvre la réflexion sur la façon dont les technologies peuvent être décomposées et signifier quelque chose aux gens, pas seulement à l’industrie. L’idée d’une radio dépendante de l’humeur peut sembler simple, mais le défi d’incorporer des caractéristiques humaines est assez significative.

Une tendance s’impose

Des machines capables d’interpréter les émotions humaines offriraient un service sur mesure à leurs utilisateurs. Une nouvelle tendance émerge, autour de l’intelligence artificielle pour développer une relation « authentique » dans nos interactions avec les machines :  là où l’on se contentait de taper sur un clavier, désormais nous sommes en relation avec le toucher ou la voix (cf. le robot le Pepper conçu par la société française Aldebaran Robotics).

Danny Lange, spécialiste de l’IA et du Machine Learning (Technical University of Denmark) a expliqué en septembre 2016 à TechCrunchDisrupt San Francisco  :« Nous assistons aujourd’hui à un changement profond. Nous passons d’une vision newtonienne, déterministe, cherchant à prévoir chaque éventualité, à une approche inspirée d’Heisenberg, où tout est affaire d’incertitude et de probabilités. Nous utilisons désormais les données pour construire des algorithmes qui apprennent en permanence, ce qui donne des modèles capables de s’adapter tout seul pour rester en phase avec la réalité. »

Actuellement, l’intelligence artificielle est principalement cognitive, transactionnelle et concentrée sur des tâches particulières or ce sont les émotions qui nous mènent au quotidien. Bien-être, santé, relations aux autres, tout dépend d’elles … Nous vivons désormais au milieu de toujours plus d’appareils, chatbots, et autres assistants virtuels. L’optimisation de nos relations avec eux passe par la communication des émotions. Après tout, entre humains, l’intelligence émotionnelle permet de construire de meilleures relations interpersonnelles. Et si cela s’appliquait aux machines ?


Mickael Guerin
Ecrit par
Mickael Guerin
Partager
Commentaires (1)

Les commentaires sont fermés.

S’inscrire
à la newsletter