Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

geolocalisation

Trouver notre place dans un monde d’objets géo-localisés

Ariane
Ariane
11 avril 2017

Les améliorations apportées par une technologie s’accompagnent généralement d’une demande plus importante pour celle-ci, de sa production à plus grande échelle suivie d’une baisse des coûts qui nourrit en retour l’augmentation de la demande. Ce cercle vertueux est en train de s’appliquer tout autour de nous, et d’englober de proche en proche les objets de notre quotidien.

La tendance a commencé à se manifester avec les bracelets qui sont capables d’enregistrer notre activité sportive et du même coup les trajets que nous empruntons pour faire notre jogging. Elle s’est poursuivie avec les services comme Uber, qui gardent la mémoire de nos déplacements. Elle atteint maintenant notre environnement physique immédiat: Amazon est en train de tester le prototype d’une épicerie intelligente où le passage par les caisses est supprimé, et le client attrape directement en rayon l’objet qu’il souhaite et qui sera alors automatiquement débité de son compte.

Un monde plus facile

Il n’y a qu’un petit pas à franchir pour imaginer un monde où les coûts technologiques seraient si négligeables que tous les objets pourront être connectés à Internet et géo-localisés : nos valises ne se perdront plus entre deux aéroports, les clés n’iront plus se cacher sous les sièges de voiture sans que nous en soyons avertis, notre café préféré détecte que nous sommes en route et prépare nos croissants, notre système de navigation nous guide vers une place de parking qui vient de se libérer… Notre monde physique se recouvre d’une couche digitale où les données sont nos points de repères et optimisent nos comportements pour rendre notre vie plus facile. Nous ne sommes plus très loin du moment où il suffira d’entrer le nom de l’objet perdu sur une interface intelligente qui pourra nous guider pour le retrouver.

valise-aeroport

Un des grands bénéficiaires : le retail

Les retailers ont bien compris les possibilités ouvertes par ces technologies. Les messages publicitaires peuvent être personnalisés grâce aux traces laissées par le signal wifi de notre smartphone, et être envoyés automatiquement au client qui a donné son accord dès qu’il est détecté à proximité d’une boutique (géo-clôture [1], geo-fencing). Les livraisons sont optimisées, avec la possibilité de suivre en temps réel le coursier qui apporte le diner tout préparé. Les améliorations apportées par la généralisation de la géolocalisation sont rapidement compréhensibles. Les risques ne sont pas très loin derrière…

Les aspects problématiques d’une géolocalisation généralisée

Le problème le plus évident est probablement celui du respect de la vie privée, en particulier lorsqu’on s’intéresse à la géolocalisation des personnes ou des objets qui nous accompagnent de près : la question du respect de la vie privée qui se pose avec notre vie digitale se pose peut-être encore plus sérieusement pour notre vie analogique. Il sera essentiel de mener une réflexion à la fois éthique et technique sur le stockage des données (qui les collecte ? qui les garde ? comment en contrôler le partage ?), leur utilisation et leur destruction.

Ambivalence

Quelle conclusion tirer de ce scénario ? Comme souvent, les technologies qui nous permettent de savoir où sont nos proches, de nous protéger des activités criminelles, de rendre notre vie plus commode sont aussi celles qui nous propulsent toujours plus près de l’ère de la surveillance généralisées et des atteintes à la liberté qu’elle apporte avec elle, voire même dans les cas extrêmes une atteinte à notre sécurité par des individus malintentionnés qui pourraient ainsi cibler leurs attaques. Nous ne serons même plus protégés par une coupure de courant généralisée, étant donné les progrès réalisés dans le domaine des batteries qui fait que les systèmes resteront « always on »…

[1] Les systèmes de géo-clôture utilisent les coordonnées GPS pour délimiter une zone par exemple autour d’un magasin. Lorsqu’une personne qui a autorisé le magasin à lui envoyer des messages par SMS entre dans le périmètre ainsi délimité, la boutique peut lui envoyer des messages pour l’inciter à entrer dans le magasin – on peut aussi imaginer le cas inverse où la personne reçoit des messages promotionnels pour un magasin quand elle s’apprête à entrer chez son concurrent direct, l’incitant ainsi à rebrousser chemin.

Autre système associé à la mobilité des clients en magasin, les « beacons » sont des balises qui sont généralement situées à l’intérieur d’un magasin ou centre commercial, et qui interagissent avec une app prédéfinie sur le smartphone du client à mesure que celui-ci se rapproche de la balise.


Ariane
Ecrit par
Ariane Zambiras
Partager
Commentaires (0)

Merci de poster votre commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*