Simplifiez-vous l'innovation

#astuce
catégories

#astuce
partage

#astuce
liens internes

Venmo-argent-ami

Venmo : Réglements de comptes entre amis

Cyrille Bourdeaux
Cyrille
17 mai 2016

De plus en plus populaire aux Etats-Unis, l’application Venmo permet d’effectuer rapidement et sans frais des virements par mobile entre particuliers. Le succès est tel que le nom de l’application est entré dans le langage courant : désormais on se « venmo » entre amis.

L’idée de Venmo est née lorsque deux camarades de l’Université de Pennsylvanie ont dû se rembourser mutuellement suite à un voyage. Les méthodes traditionnelles de paiement leur semblent trop complexes et ils décident alors de créer une interface mobile P2P avec une dimension sociale. Cinq mois seulement après le lancement public, Venmo est racheté par Braintree en 2012 avant d’être eux-mêmes vendus à PayPal pour 800 millions de dollars l’année suivante. Venmo continue sa croissance et vient d’annoncer un milliard de dollars en transactions pour le seul mois de janvier 2016 soit 2,5 fois plus qu’un an auparavant.

Malgré la présence de nombreux concurrents, Venmo a réussi à s’imposer en s’appuyant sur plusieurs facteurs clés de succès.

Iphone App

1 milliard de dollars ont été échangés via Venmo sur le seul mois de janvier 2016

Une stratégie «mobile-first»

Dès sa création en 2012 alors que l’adoption du smartphone approchait les 50% aux USA, la start-up a développé une stratégie centrée sur le mobile. Venmo est ainsi devenue une alternative mobile à PayPal en proposant une interface minimaliste permettant un paiement simple et rapide en quelques clics, convaincant les utilisateurs d’adopter leur smartphone comme nouveau moyen de paiement.

Un réseau social

Venmo a réussi à toucher les milléniaux en transformant un moyen de paiement en un véritable réseau social : l’application s’ouvre sur le fil des différentes transactions de ses amis, même s’il est possible de choisir de les garder privées. Les motifs des transactions sont autant de statuts, messages souvent humoristiques et illustrés d’emojis.

Un mode de paiement viral

Les applications de paiement mobile en pair à pair sont intrinsèquement virales car elles doivent être téléchargées sur son smartphone pour pouvoir recevoir un virement ou demander un remboursement. Il suffit donc que quelques utilisateurs au sein d’un groupe se servent de Venmo pour que chacun l’adopte. La viralité de Venmo a également été facilitée par la connexion avec Facebook, rendant ainsi plus facile de trouver ses amis. Une fois que l’application a rapidement atteint une taille critique par le côté social, la simplicité d’utilisation et l’absence de frais de transaction ont alimenté la forte fréquence d’utilisation.

Un (faux) virement instantané

L’interface de Venmo repose sur l’instantanéité : pour chaque transaction effectuée, le solde du compte Venmo est immédiatement crédité ou débité de la somme correspondante. Ce que l’utilisateur ne sait pas toujours, c’est que les opérations réelles via carte bancaire ou compte bancaire connectés à Venmo sont traitées, elles, en différé. Cet asynchronisme peut être problématique et source de fraude. Des utilisateurs peu vigilants qui utilisent Venmo pour des transactions peuvent ainsi recevoir une notification d’échec de paiement plusieurs jours après avoir vendu un téléphone ou une place de concert à un inconnu… Venmo reste donc une application vouée à être utilisée entre tiers de confiance uniquement.

Un marché fortement concurrentiel

La réussite de Venmo a aiguisé les appétits : de nombreuses entreprises ont suivi l’exemple de Venmo dans le paiement mobile P2P. Les grandes banques américaines ont chacune lancé leurs services comme Chase QuickPay, Citi Popmoney ou encore Wells Fargo SurePay.
Les GAFA proposent également leurs offres : Google avec Wallet, Facebook avec le paiement via Messenger, et Apple qui serait en négociations avec des banques pour créer un «Venmo-killer » attendu cette année.

Parmi les concurrents les plus sérieux, Square Cash n’a pas connu la même viralité malgré des fonctionnalités supplémentaires et un design encore plus ergonomique que Venmo. Créé par le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, ce service permet d’effectuer des virements entre utilisateurs par numéro de téléphone ou par e-mail. Les transactions sont permises sur plusieurs plateformes grâce à l’utilisation d’un identifiant unique par utilisateur appelé $Cashtag. Square se sert de la fonction Cash notamment comme d’un outil d’acquisition pour son écosystème de paiement largement utilisé par les petits commerces aux Etats-Unis. Square Cash peine cependant à s’imposer face à Venmo, totalisant en octobre dernier 1 milliard de dollars de transferts après deux ans d’activités.

Les perspectives de croissance devraient encore plus attiser la concurrence. Le marché du paiement mobile en P2P connaît une explosion aux Etats-Unis et devrait passer de 16 milliards de dollars en 2015 à 86 milliards de dollars en 2018. Si Venmo a déjà réussi à séduire les milléniaux, les autres services doivent convaincre les Américains de franchir le pas et les rassurer quant à la sécurité des transactions.

Un journaliste de Techcrunch teste Venmo


Cyrille Bourdeaux
Ecrit par
Cyrille Bourdeaux

Partagez cet article

Partager
Commentaires (2)

Les commentaires sont fermés.

  1. Géraldine d. dit :

    Bonjour Cyrille, que penses-tu de “l’appli de paiement préférée des Français” Lydia ? Quelle appli nous recommandes-tu ? merci 😉

    • Bonjour Géraldine, Venmo n’existe pour l’instant qu’aux Etats-Unis et Lydia est une très bonne alternative similaire en France. Pour l’instant, Lydia est donc la meilleure option :)

S’inscrire
à la newsletter